Archives du mot-clé Waffle Patterns

Celle qui avait un nouveau manteau

Après mon manteau vert, je voulais réitérer le projet mais trouver un modèle et un tissu n’est pas toujours évident. Mais voilà, la plupart de mes manteaux sont courts à part un vieux manteau noir que je porte depuis au moins 15 ans. Et comme j’aime porter des tuniques par exemple, je voulais : un manteau long ET une capuche.

Avec le Pepernoot Coat, je remplissais mes deux critères. Et après ma Dropje Vest que j’ai beaucoup portée durant l’entre-saison, je me suis lancée.

Je trouve que trouver du tissu pour manteau n’est vraiment pas facile… surtout si comme moi on est un peu allergique à l’achat sur internet. Et je suis tombée sur ce magnifique tissu, très coloré dans le rayon ameublement. Ca a été de suite LUI, je LE voyais pour mon manteau. On verra plus tard que ce n’était pas forcément une bonne idée.

Le patron est plein de jolis détails comme les poches plaquées avec zip, les empiècements dos et la capuche. Il a en plus une longueur parfaite. Le seul bémol à ce modèle, que je n’avais pas remarqué sur les photos de la créatrice ce sont les manches qui sont vraiment très larges… trop à mon goût.

Niveau réalisation, il demande du temps mais n’est pas trop compliqué je trouve. Les explications sont claires et aidées de photos. Bon, ça ne m’a pas empêchée de me tromper et de fixer la patte de fermeture éclair à l’envers (on voit mon fil de canette sur l’endroit).

Le plus difficile a été, encore une fois, de fixer la doublure. Comme vous le voyez, ça gondole, ça tire… et mon choix de doublure n’aide pas du tout.

Mon tissu est un tissu d’ameublement, avec le tissage assez gros. Ses couleurs me plaisaient beaucoup, j’aime le fait de coudre des tissus qui ne ressemblent pas au commerce. Comme il est fin pour un manteau, j’ai choisi une doublure épaisse afin qu’il puisse remplir sa fonction de manteau d’hiver.

La patron préconise 3m de tissus… ça me paraissait beaucoup donc avec l’aide de la vendeuse Myrtille, on a choisit de partir sur 2.70m et c’était parfait ! J’ai choisi un lainage assez épais de mon stock. Pour les manches, j’ai mis de la polaire + un tissu de doublure.

Mon choix de tissus se révèle un peu décevant au final. La doublure étant très épaisse, ça alourdit davantage le manteau, la fixer au manteau a été compliqué. Et surtout, le tissu extérieur est fragile ! J’ai déjà un accro à une manche. Je pense qu’un fil a dû se prendre dans la fermeture éclair de la poche et ça a cassé. Je pense donc que ce manteau vieillira assez mal.

J’avoue avoir un avis mitigé sur ce manteau. J’aime sa couleur et sa forme mais je le trouve grand. Il est parfait pour porter des gros pulls en dessous… mais pour le coup, ça fait vraiment très large. La taille et les manches sont vraiment amples je trouve. Un peu plus cintré, j’aurai préféré. Je suis partie sur la même taille que ma dropje vest, de la même créatrice. Je ne pense donc pas m’être trompée de taille (mes mensurations n’ayant pas changées)

Je le porte quand même avec plaisir… mais il faudrait que je me tricote assez vite des châles ou écharpes neutres et unies car le mélanges de couleurs du manteau s’accorde assez mal avec le mélange de couleurs de mes accessoires pour le cou !

Bref, à refaire avec un lainage, peut-être une taille en dessous pour réduire un peu l’ampleur ?

Taille : 42 pour un 40 commerce
Fournitures :
– tissu extérieur : tissu d’ameublement, Myrtille Tissus (49)
– Tissu intérieur : lainage épais, Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– jolis détails : les poches, les découpes
– la capuche
– une longueur parfaite
Les – du modèle :
– manches trop amples
– taille pas assez cintrée
Les modifications:
– aucune
A refaire ?
– Il faudrait faire quelques modifications, notamment de taille

A bientôt

Celle qui avait sauté le pas…

… de coudre une veste de Waffle Pattern !

On peut le dire, j’aime quasiment tous les modèles de cette créatrice. Il y a quelques années j’avais tenté le Caramel jacket mais ça avait été un fiasco. Certainement dû à mon niveau d’anglais couplé à mon niveau de couture de l’époque.

Forte de mon expérience Closet case, je me suis sentie plus en confiance et ai sauté le pas en retentant l’aventure ! (avec cette phrase, j’ai l’impression d’écrire une lettre de motivation !)

La  Dropje vest est dans mes épingles Pinterest depuis un sacré moment. Mais c’est clairement le genre de veste que j’aime beaucoup en photo mais que je ne porterai pas forcément facilement du fait qu’elle soit sans manches (quand j’ai froid, j’ai froid AUSSI aux bras).

Alors quand j’ai vu que la version manches longues était sortie, je l’ai achetée de suite (en plus le patron était en promo du fait de la sortie !). Il faut acheter le patron de base (sans manches) et ajouter l’extension manches longues.

J’aimais beaucoup son côté blouson, court avec capuche. Ca me permettait d’avoir un autre style de veste que la Kelly.

Il fallait trouver un tissu qui irait. Le modèle demande un tissu pas trop épais mais tout de même avec de la tenue. Au départ j’étais partie sur le même tissu que pour mon Kelly Anorak mais je n’étais pas du tout emballée par les couleurs.

J’ai trouvé ce tissu assez lourd chez Eurodif. J’ai tout de suite aimé cette couleur prune. Parfait pour l’automne. Et comme j’aime les vêtements colorés, j’ai choisi une doublure de mon stock un peu flashy.

Je suis très contente de mon association de tissu. Le prune reste un peu passe-partout sans être dans le noir ou le bleu marine et la doublure réveille le tout ! Même si j’avoue avoir eu de gros doute une fois le tissu acheté. La vendeuse m’a un peu regardée de haut en me disant que « ce tissu était de l’ameublement, pas du tout pour faire des vêtements, mais bon vous faites comme vous voulez ».

Alors oui, j’ai fait comme j’ai voulu et je suis bien contente… moi les conventions, ben je m’en fiche… des fois ça fonctionne !

Passons un peu au patron. Bien expliqué avec dessins qui aident à la compréhension. Mon faible niveau d’anglais n’a pas été un problème, les dessins aidant. Il faut aussi dire que la veste, certes plus compliquée qu’un vêtement basique, reste malgré tout assez abordable.

Ma difficulté a été au niveau de la doublure. Le patron n’est pas doublé. Il y a sur le blog un tuto pour ajouter une doublure au modèle initial (sans manches). J’ai eu beaucoup de mal à comprendre comment travailler la doublure. En effet, sur les dessins, il n’y a pas noté comment faire les marquages des zones à enlever. A force de réfléchir j’ai enfin compris qu’il fallait que j’utilise les parementures mais bon ça reste un peu boiteux…

Ma doublure n’est pas une réussite il faut l’avouer. Outre le pli d’aisance prévu dans le tuto au milieu du dos, il a fallu que je fasse des plis sur les empiècements côtés car trop de tissu ! Je ne sais pas trop pourquoi… mais le plus dur a été de rabattre la bande du bas de la veste. Ca tirait trop sur la veste et produisait un effet disgracieux. J’ai passé deux bonnes heures à piquer des épingles tout autour avec la veste sur moi pour que le tissu tombe parfaitement.

J’ai doublé les manches avec un tissu satiné pour que les bras glissent mieux (ce que je n’avais pas fait avec mon Kelly). C’est effectivement plus pratique… mais pas non plus indispensable étant donné que je mets très souvent un gilet/sweat en plus sous la veste…

Malgré mes petites sueurs froides avec la doublure, c’est un modèle que j’aime beaucoup. Le détail des manches et de la capuche sont des atouts pour moi. Il est légèrement cintré mais pas trop afin de garder un effet un peu « sport ».

Il est bien taillé, pas de surprise de taille en ce qui me concerne. Je suis très à l’aise de mes mouvements.

C’est bon, je suis conquise par cette marque et retenterai le Caramel Jacket. En attendant, il faut que je fasse un manteau long. Plus chaud pour l’hiver et surtout long car entre le Kelly et cette veste, je n’ai rien pour les fois où je porte des tuniques ou des gilets longs. J’ai déjà jeté mon dévolu sur le Pepernoot !

Taille : 42 pour 40 commerce
Fournitures :
– Tissu prune de chez Eurodif (49) et coton de Tissus de la mine (49) pour la doublure
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Variante avec manches ou sans manches
– Belle coupe féminine avec look sport
– explications claires
– PDF conçut pour imprimer directement dans la taille souhaitée
– possibilité de découper avec marges comprises ou non (deux marquages différents)
Les – du modèle :
– doublure pas incluse ce qui demande de se débrouiller un peu seule
– bien prendre ses mesures pour que la veste ne soit pas trop courte
Les modifications:
– ajout d’une doublure
A refaire ?
– Pourquoi pas

A bientôt !

ps: je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ce jour-là j’étais habillée en Carnets de mami avec mon Ginger et ma blouse carme en plus !