Archives du mot-clé Manteau

Celle qui avait sauté le pas…

… de coudre une veste de Waffle Pattern !

On peut le dire, j’aime quasiment tous les modèles de cette créatrice. Il y a quelques années j’avais tenté le Caramel jacket mais ça avait été un fiasco. Certainement dû à mon niveau d’anglais couplé à mon niveau de couture de l’époque.

Forte de mon expérience Closet case, je me suis sentie plus en confiance et ai sauté le pas en retentant l’aventure ! (avec cette phrase, j’ai l’impression d’écrire une lettre de motivation !)

La  Dropje vest est dans mes épingles Pinterest depuis un sacré moment. Mais c’est clairement le genre de veste que j’aime beaucoup en photo mais que je ne porterai pas forcément facilement du fait qu’elle soit sans manches (quand j’ai froid, j’ai froid AUSSI aux bras).

Alors quand j’ai vu que la version manches longues était sortie, je l’ai achetée de suite (en plus le patron était en promo du fait de la sortie !). Il faut acheter le patron de base (sans manches) et ajouter l’extension manches longues.

J’aimais beaucoup son côté blouson, court avec capuche. Ca me permettait d’avoir un autre style de veste que la Kelly.

Il fallait trouver un tissu qui irait. Le modèle demande un tissu pas trop épais mais tout de même avec de la tenue. Au départ j’étais partie sur le même tissu que pour mon Kelly Anorak mais je n’étais pas du tout emballée par les couleurs.

J’ai trouvé ce tissu assez lourd chez Eurodif. J’ai tout de suite aimé cette couleur prune. Parfait pour l’automne. Et comme j’aime les vêtements colorés, j’ai choisi une doublure de mon stock un peu flashy.

Je suis très contente de mon association de tissu. Le prune reste un peu passe-partout sans être dans le noir ou le bleu marine et la doublure réveille le tout ! Même si j’avoue avoir eu de gros doute une fois le tissu acheté. La vendeuse m’a un peu regardée de haut en me disant que « ce tissu était de l’ameublement, pas du tout pour faire des vêtements, mais bon vous faites comme vous voulez ».

Alors oui, j’ai fait comme j’ai voulu et je suis bien contente… moi les conventions, ben je m’en fiche… des fois ça fonctionne !

Passons un peu au patron. Bien expliqué avec dessins qui aident à la compréhension. Mon faible niveau d’anglais n’a pas été un problème, les dessins aidant. Il faut aussi dire que la veste, certes plus compliquée qu’un vêtement basique, reste malgré tout assez abordable.

Ma difficulté a été au niveau de la doublure. Le patron n’est pas doublé. Il y a sur le blog un tuto pour ajouter une doublure au modèle initial (sans manches). J’ai eu beaucoup de mal à comprendre comment travailler la doublure. En effet, sur les dessins, il n’y a pas noté comment faire les marquages des zones à enlever. A force de réfléchir j’ai enfin compris qu’il fallait que j’utilise les parementures mais bon ça reste un peu boiteux…

Ma doublure n’est pas une réussite il faut l’avouer. Outre le pli d’aisance prévu dans le tuto au milieu du dos, il a fallu que je fasse des plis sur les empiècements côtés car trop de tissu ! Je ne sais pas trop pourquoi… mais le plus dur a été de rabattre la bande du bas de la veste. Ca tirait trop sur la veste et produisait un effet disgracieux. J’ai passé deux bonnes heures à piquer des épingles tout autour avec la veste sur moi pour que le tissu tombe parfaitement.

J’ai doublé les manches avec un tissu satiné pour que les bras glissent mieux (ce que je n’avais pas fait avec mon Kelly). C’est effectivement plus pratique… mais pas non plus indispensable étant donné que je mets très souvent un gilet/sweat en plus sous la veste…

Malgré mes petites sueurs froides avec la doublure, c’est un modèle que j’aime beaucoup. Le détail des manches et de la capuche sont des atouts pour moi. Il est légèrement cintré mais pas trop afin de garder un effet un peu « sport ».

Il est bien taillé, pas de surprise de taille en ce qui me concerne. Je suis très à l’aise de mes mouvements.

C’est bon, je suis conquise par cette marque et retenterai le Caramel Jacket. En attendant, il faut que je fasse un manteau long. Plus chaud pour l’hiver et surtout long car entre le Kelly et cette veste, je n’ai rien pour les fois où je porte des tuniques ou des gilets longs. J’ai déjà jeté mon dévolu sur le Pepernoot !

Taille : 42 pour 40 commerce
Fournitures :
– Tissu prune de chez Eurodif (49) et coton de Tissus de la mine (49) pour la doublure
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Variante avec manches ou sans manches
– Belle coupe féminine avec look sport
– explications claires
– PDF conçut pour imprimer directement dans la taille souhaitée
– possibilité de découper avec marges comprises ou non (deux marquages différents)
Les – du modèle :
– doublure pas incluse ce qui demande de se débrouiller un peu seule
– bien prendre ses mesures pour que la veste ne soit pas trop courte
Les modifications:
– ajout d’une doublure
A refaire ?
– Pourquoi pas

A bientôt !

ps: je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ce jour-là j’étais habillée en Carnets de mami avec mon Ginger et ma blouse carme en plus !

Celle qui s’est cousu un manteau

Et oui! J’ai réussi! Ce ne fut pas simple, en plusieurs étapes, mais maintenant que je l’aime, attention, avalanche de photos à venir! (qui ne sont pas excellentes, vous m’excuserez, je me suis rendue compte à la fin que je m’étais trompée dans le réglage… et il commençait à pleuvoir)

P1020684Ca faisait un moment que j’avais très envie de me coudre un manteau, mais ça fait peur un manteau, ça paraît insurmontable.

Avec Marion, nous avons craqué pour la version trench de la veste Améthyste d’Ivanne Soufflet. Et comme elle proposait un tuto pour les modifications, nous avons décidé de le coudre ensemble.

P1020683Je suis beaucoup plus lente que Marion, le sien était fini que je n’avais même pas commencé! J’ai profité des vacances de décembre pour le faire (oui, ça m’a pris les 15 jours!! et un peu après aussi!)

Le tissu était tout trouvé, ça faisait 1 an que je louchais dessus. J’aime que le manteau pète, ça réveille en hiver (et à 9e le mètre, pourquoi se priver!) Associé à une petite doublure fleurie.

P1020698J’ai suivi toutes les modifications d’Ivanne, mais bon, comment dire, je n’ai pas le même talent.

J’ai buté très tôt à cause de cette f***** parementure. Celle-là, elle m’aura fait hurler.

Déjà j’ai commencé par mal la décalquer: je n’ai pas décalqué le bon côté! Et oui, j’ai pris à gauche du trait où il était écrit parementure et non à droite! Ce qui fait que ça n’allait pas. Il m’a fallu des photos de la veste de Marion plus nos deux cerveaux pour comprendre cette première erreur.

P1020691Le montage de la veste s’est fait sans trop de difficultés. C’est quand il a fallu ajouter la parementure et la doublure que j’ai commencé à avoir des suées.

P1020688Je voulais faire une parementure en bas de la veste. J’ai suivi le tuto de la veste Michelle, mais même avec ce super tuto photo il y a un truc que je n’ai pas compris. Ma finition n’est pas top, mais tant pis (j’ai vu que sur mon manteau Etam, il y avait la même!)

P1020722

 

J’ai cousu le passepoil à la couture doublure-extérieur car j’aime beaucoup le rendu. Mais j’ai eu du mal à le faire car le passepoil étant fin, il fallait coudre très prêt du bord. Un peu complexe, mais j’aime tellement le résultat! Pareil, je n’ai pas su comment faire pour le faire passer sous la parementure basse.

P1020700

 

Je suis fan des manches qui s’ouvrent en bas, et des grandes poches!

P1020710

 

La dernière étape très galère a été les boutonnières. J’ai un souci avec ma machine qui ne les fait pas bien du tout et le tissu étant épais (100% laine) il avait du mal a être entrainé. Ca fonctionnait sur les chutes et jamais sur le manteau. Mes essais ont quelque peu abimés mon tissu, mais avec l’écharpe, ça ne se voit pas.

P1020693Au début j’avais cousu des pressions et mis mes boutons en illusions. Mais je n’aimais vraiment pas. Le manteau a été mis de côté pendant un temps. J’ai ensuite cherché une couturière qui pourrait me les faire, mais toutes ont des machines familiales, donc pas de raison que ça fonctionne mieux qu’avec la mienne.

Et puis, un jour, illumination, j’ai décidé de les dessiner et les coudre avec un point zig zag très serré. Le résultat n’est pas très net si on est dessus, mais attaché ça ne se voit pas et je trouve le résultat beaucoup mieux!

Un zoom sur mes boutonnières:

P1020720

 

J’ai essayé d’apporter quelques petites touches perso comme le dessous de col avec la doublure

P1020713Les poches doublées également

P1020704Comme la créatrice le conseillait et comme j’adore le faire, j’ai tout surpiqué! Quand cela était possible.

P1020715P1020689Les petits plis aux manches:

P1020714Et le bas qui s’ouvre (Ivanne mettait un bouton mais la manche est un peu serrée donc je ne suis pas à l’aise)

P1020703

 

Mon manteau, je l’aime! Il ne me quitte plus! Il m’a pris beaucoup de temps, j’ai cru jamais en voir le bout, je ne sais pas du tout si j’aurai le courage de le refaire (il faudrait que je comprenne l’histoire de la parementure), mais ça serait dommage! Et puis j’ai entendu la remarque de ma petite maman sur le fait qu' »il est vraiment beau mon manteau, qu’elle aimerait bien un peu comme ça aussi! »

D’autres photos pour la route!

P1020696P1020682P1020692

Patron : Trench Améthyste Ivanne Soufflet
Taille : 42 en haut et 44 en bas pour un 40-42 commerce
Fournitures :
– tissu: lainage 100%, Tissus de la Mine, Trélazé (49) + coton fleuri, Tissus de la Mine, Trélazé (49)
– Passepoil: Tissus de la Mine, Trélazé (49)
– Boutons; Eurodif, Angers (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– la hauteur: en dessous la taille, mais pas trop long
– les manches qui s’ouvrent
– les poches
– les différents empiècements
– sa coupe
Les – du modèle :
– manches trop étroites
– pour la version manteau, il manque des explications plus poussées (en même temps, ce n’est pas le patron d’origine, donc normal!)
Les modifications:
– pas de bavolets aux épaules, peur que ça fasse Goldorack
– pas de boutons en bas du dos ni aux manches
– col de la variante veste Améthyste
– + 4cm de large aux manches en partant des aisselles
A refaire ?
– Oui, j’aimerais, pourquoi pas en prenant la version du livre. Mais:
– je prendrais le col d’origine et non avec le Pied de col
– ajouter quelques centimètres en longueur pour les manches
– encore quelques centimètres en largeur pour les manches

Manteau Denver

veste 1Modèle : Manteau matelassé. Coudre, c’est facile n°5 Taille: M pour un 38/40 commerce Fournitures : Sweat vert: tissus de la mine – Trélazé (49)

Denver, parce que c’est la première réaction que j’ai eu lorsque j’ai montré le tissu… j’ai failli récolter un skate pour faire « vrai » (oui, pas toujours facile)

Ce manteau me faisait sacrément de l’oeil car tout à fait le style que j’aime porter. Mais trouver le sweat n’a pas été facile. Grâce à Julie, j’ai pu trouver.

veste 2Temps: 5h30 (je pense avoir mis plus de temps, je n’ai peut être pas tout noté)

Patron, modèle: Modèle marqué « facile ». Soit je ne suis pas douée, soit il n’est pas aussi facile que ça. Déjà, découper 15 pièces rebutent quand on est débutant!

Et facile, facile… j’ai pesté, cousu et re-décousu bien des fois. L’explication parementure-capuche manque un peu de détails à un moment.

Par contre c’est un modèle qui présente beaucoup de pièces mais qui a donc beaucoup de petits détails ce qui fait son charme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERARemarques, modifications:

– je n’ai pas fait la parementure d’une autre couleur car j’avoue que je voulais l’éviter. Mais je n’avais pas suffisamment étudié le modèle et la parementure est obligatoire pour une belle finition à l’intérieur. Tant pis, tout sera vert.

– Les surpiqures des pièces, c’est un peu long, mais drôlement chouette je trouve!

– Je me suis trompée dans l’assemblage de la capuche (extérieur et doublure) par manque de précision, donc les deux ne sont pas identiques, mais ça ne se voit pas (problème de plus grand côté…)

– Il y a une histoire de fentes sur les côtés (enfin je crois, ils demandent de couper sur 4cm les marges de couture…) je n’ai pas trop vu comment faire dans le modèle, j’ai bidouillé, moyennement ravie, je ne referai pas.

– La parementure me gène à l’intérieur. En effet, elle n’est pas fixée donc si je porte le manteau ouvert, elle se voit:

veste 5– J’ai bordé le bas et les manches par du biais car j’avoue que j’ai manqué de motivation pour l’ourlet (j’avais passé beaucoup de temps à coudre et découdre la capuche) et ce n’était pas joli. J’ai tout décousu et mis du biais. Ca rappelle les boutons, je suis contente. Par contre, j’ai eu du mal pour le mettre au niveau des fentes.

– La prochaine fois je rajouterai au moins 10cm dans la longueur aux manches car là, c’est juste.

– Je n’ai pas fait les manches comme prévu. Il devait y avoir une ouverture et un pression, mais à ce moment là du travail, je n’en pouvais vraiment plus.

veste 3Il m’a donné du fil à retordre, mais j’en suis folle de mon manteau. Je ne regrette absolument pas la couleur choisie, ça fait du bien une couleur qui pète, il est agréable à porter. Même si ce n’était pas simple, je pense qu’il y aura une autre version.

Bonne semaine

veste 4