Archives du mot-clé Hey June Pattern

Celle qui redécouvrait les basiques

Pendant quelques mois je n’ai pas du tout touché à ma machine à coudre… il a fallu retrouver une motivation, et en couture, cela passe toujours par un patron qui donne envie.

Je ne sais pas pour toi, mais moi, quand je suis en panne, je me tourne toujours vers mes créatrices fétiches et Hey June Handmade en fait partie (vu mes derniers articles, je ne me contredis pas !)

J’ai jeté mon dévolu sur un t-shirt très basique, le Union St. Tee. Plusieurs versions possibles avec col rond près du cou ou plus évasé, col en V; manches courtes, 3/4 ou longues.

De quoi rentabiliser un maximum le patron. Avec les températures actuelles, je suis partie sur manches longues et comme c’était une reprise, je n’ai pas eu envie de tenter le col V, qui sera une première pour moi.

J’ai donc fait une première version test avec un jersey de coton, uni pour vérifier le tombé et la taille avant de couper mon jersey qui attendait son heure.

Plutôt conquise par ma première version : tout tombe très bien. Aucune modification à faire même pas pour la longueur de manches. Alors oui, cette version ressemble au Plantain, même si, pour en avoir fait plusieurs, je me sens mieux dans ce modèle-ci.

J’ai donc coupé une deuxième version, très rapidement, dans un autre jersey coton.

C’est un modèle vraiment très simple, pas de difficultés de montage à part toujours la bande d’encolure. Pour la deuxième version, je m’y suis prise à 3 fois ! Il y a toujours quelques plis à chaque fois… tant pis ! Cette difficulté n’est pas due au patron, mais au fait de ne jamais savoir si je tire assez ou pas la bande pour que tout tombe parfaitement.

Comme pour ses autres patrons, il y a un tableau permettant de savoir quelles pages sont à imprimer en fonction du col et des manches choisies.

C’est un modèle comprenant que 4 pièces à découper, ce qui en fait un patron très rapide à coudre.

En fonction de la qualité du jersey, le modèle n’aura pas du tout le même tombé, ce qui est intéressant je trouve. J’ai déjà le tissu pour une 3ème version, que je veux faire avec un col V, manches courtes. J’ai donc choisi un jersey plus fin, avec un peu plus d’élasthanne que pour ceux-ci afin d’avoir un effet plus fluide.

1 modèles, 2 tissus, 2 effets. Je porte énormément les 2. Avoir de l’uni fait du bien car très facile à assortir, surtout du gris. Et ce t-shirt est tellement agréable à porter, va avec tout (bon, je ne porte que des jeans mais j’imagine que ça va avec tout !). C’est évident qu’il y en aura d’autres !

Taille : M pour 40 commerce
Fournitures :
– tissu jersey de coton, Tissus Myrtille (49)
– 1.80m
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– simplicité = basique
– plusieurs versions possibles
– explications très claires
Les – du modèle :
– aucun
Les modifications:
– aucune
A refaire ?
– Oui, il faut tester les autres versions !

A bientôt !

Celle qui restait dans le thème

Je vous avais dit que le patron Cheyenne comprenait 2 versions (comme la plupart des modèles de cette créatrice), la version tunique présentée la semaine dernière et la version chemise que je m’en vais vous montrer.

C’est une chemise assez loose (si vous aimez le cintré qui souligne la taille, passez votre chemin !)

Il faut donc imprimer d’autres pièces présentes sur la planche à patron. Mais Adrianna explique quelles pages sont à imprimer en fonction de la version souhaitée, ce qui évite d’imprimer des feuilles dont on ne va pas se servir et de ne pas s’arracher les cheveux… car déjà que c’est la partie la moins sympa de la couture, autant que ça se fasse sans réfléchir !

Après, comme pour la tunique, ça roule assez bien ! Les coutures sont toujours anglaises, les finitions au top et les explications très claires.

On retrouve les mêmes détails que la tunique comme l’empiècement dans le dos, les poches à l’avant et les manches avec poignets.

Par contre, on met davantage l’accent sur l’arrondi du dos et du devant pour une vraie version chemise. Et bien sûr, l’ouverture totale avec la patte de boutonnage.

Depuis le début, je souhaitais porter la chemise ouverte… ce qui oblige à trouver un tissu dont l’envers est aussi joli que l’endroit… ce qui n’est pas évident si on ne veut pas acheter un tissu sur internet.

J’ai remplacé les boutons par des pressions… je préfère le rendu et j’avoue que c’est beaucoup plus simple.

J’en suis plutôt satisfaite de cette chemise, j’aime son look décontracté. Elle m’a beaucoup accompagnée durant l’hiver et ce début de printemps. Cependant, je tenterais bien une chemise plus cintrée pour une prochaine fois… si vous avez des modèles sympas à m’indiquer !

Encore une fois, un patron bien rentabilisé de Hey june pattern !

Taille : 12/14 pour 40 commerce
Fournitures :
– coton type flanelle, Tissus Myrtille (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– 1 patron = 2 versions
– simplicité de la chemise
– jolies finitions
Les – du modèle :
– très loose dans le rendu
– demande pas mal de tissu (2.5m ou 3m de mémoire)
Les modifications:
– aucune
A refaire ?
– Peut-être mais cela n’est pas prévu

 

A bientôt

Celle qui recommence

ou du moins qui va essayer d’alimenter plus sérieusement cet espace (qui je le sais, est votre site préféré)

Pas facile de se remettre en selle après autant de temps… Mais c’est parti !

Pour mon grand retour, je vous présente un patron déjà bien éprouvé au fil du temps et pour lequel il y a déjà eu 2 versions à voir ici et ici.

C’est un modèle que j’aime beaucoup, très facile à porter, un peu loose pour être à l’aise avec plusieurs détails qui font sont charme comme le col et les empiècements.

Il y a 2 versions: chemise et tunique. J’ai déjà cousu les 2 et aime tout particulièrement la tunique.

Les explications sont en anglais mais bien expliquées, les marges de couture sont comprises (attention, bien lire les explications car selon les parties, il ne s’agit pas des mêmes marges)

Tout l’assemblage se fait en couture anglaise ce qui fait des finitions au top.

Lors d’une balade chez Tissus Myrtille, j’ai remarqué le vichy à grands carreaux et j’y ai vu une Cheyenne… ben oui, pour tout vous dire, les 2 versions précédentes étaient un poil petites : je m’étais juste vue moins large d’épaules… 2 fois, ça frôle un peu le déni mais une bonne occasion de tout recommencer (impression, découpage et scotchage – le délire !)

Le tissu idéal je dirais car il a suffisamment de tenu mais reste assez fluide, ce qui est mieux pour le tombé de la tunique.

Bref, on recommence avec la taille au dessus et ça roule ! Seulement, au moment du découpage du patron, j’ai eu l’idée de jouer avec les carreaux : J’avais vu qu’il y avait aussi des vichy petits carreaux, de quoi rendre cette tunique un peu « audacieuse » (n’ayons pas peur des mots)

Et me voilà partie… étant à ma 3ème version, et le patron ne présentant pas d’énormes difficultés, tout s’est bien passé. Même si j’ai encore eu quelques sueurs froides au moment de faire de jolis arrondies au col.

J’ai eu très peur pour la pose des pressions, elles avaient parfois du mal à passer toutes les épaisseurs. J’ai une pince spéciale (Prym) mais ne trouve pas forcément les pressions adaptées, bref, c’est toujours un peu la galère mais j’aime le rendu de ces pressions nacrés.

Le décolleté étant très évasé, je la porte systématiquement avec un t-shirt (manches longues en hiver) ou un débardeur maintenant que les températures remontent. Il s’agit vraiment de mon vêtement non prise de tête.

Bref, je me sens beaucoup plus à l’aise dedans (et surtout plus libre de mes mouvements !) Elle a été beaucoup portée pendant l’hiver et le sera durant le printemps.

Je me pose la question de raccourcir les manches pour une version été, je ne sais pas si ça serait du meilleur effet… sinon ça sera l’occasion d’essayer un ou deux autres modèles sans manches repérés ! Qu’en pensez-vous ?

Taille : 12/14 pour 40 commerce
Fournitures :
– Coton Vichy de chez Tissus de la Mine
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– le col et l’empiècement
– le côté versatile de la tunique : plein de styles sont possibles
– explications très claires
Les – du modèle :
– le col demande un peu de technique et de minutie
Les modifications:
– le jeu avec les carreaux du tissu
A refaire ?
– Oui, cette fois j’ai la bonne taille

A bientôt !

Celle qui était habillée en Lacoste

Je vous en avais parlé, j’ai traversé il y a quelques temps un désert en couture : pas de motivation, aucun patron ne me plaisait… j’avais donc regardé du coté de mes adresses préférées et craqué sur le patron Halifax Hoodie (qui avait été un coup de coeur) et le Aurora tee qui n’étaient pas des nouveautés. Et bien, je dois dire que là encore, c’est un coup de coeur !

Depuis quelques temps je me dis que je dois me coudre des basiques qui se marieraient facilement au reste de ma garde robe et seraient facile à vivre. Je trouvais que ce patron remplissait les critères : il est simple mais le joli détail des manches un peu chauve-souris et l’arrondis en bas font que ce n’est pas n’importe quel basique.

J’avais acheté lors d’une promotion un joli jersey, très doux et d’une super qualité. Au moment de la coupe, le vendeur m’a expliqué que c’était un tissu Lacoste… 6e le mètre, je suis bien contente !

C’est un jersey coton qui a une excellente tenue et qui était vraiment très agréable à coudre. Comme quoi, des fois, les marques sont signe de qualité. Encore dans les tons bleus… je manque d’originalité sur ce coup-là.

Le patron quant à lui est simple, agréable et rapide à coudre. Les explications sont claires, pas de difficultés particulières.

Le fait qu’il y ait des parementures au col m’a fait peur. Je ne suis pas très fan de ce genre de finitions car ça a tendance à remonter, rebiquer et comme je ne repasse pas du tout mes vêtements j’avais peur du résultat. Finalement, j’ai fait une ligne de couture à chaque épaule (en faisant une surpiqûre sur la couture) et il n’y a pas de problème.

Finalement, ce qui a tendance à rebiquer c’est l’ourlet en bas… là, je ne sais pas trop comment faire. C’est un ourlet tout simple avec une seule épaisseur étant donné que j’ai surjeté le bord. Vous avez une astuce ?

Cet Aurora Tee est devenu un de mes basiques de l’hiver, je le porte dès que je ne sais pas quoi mettre ou que j’ai envie de confort. Un deuxième a déjà été cousu, c’est pour dire !

Taille : M pour 40 commerce
Fournitures :
– Jersey de coton, tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– L’arrondi du bas
– les manches chauves souris
– les explications claires
– la simplicité du modèle
Les – du modèle :
je n’en vois pas
Les modifications:
– Aucune
A refaire ?
– Oui mais avec les manches allongées ainsi qu’en hauteur pour le corps

A bientôt

Celle qui avait un nouveau patron préféré

Après les manteaux et les jeans, j’ai eu envie de me coudre des hauts… je ne vais pas dire que j’en manquais, mais plutôt que j’avais aussi envie de nouveautés de ce côté-là. L’ennui est que je ne suis plus très emballée par les nouveaux patrons. Pas trop mon style, trop féminins working-girls dans le vent pour que ça aille avec mon combo jeans-baskets que j’affectionne tant.

La semaine dernière j’ai donc fait le tour des créatrices indépendantes que j’aime bien… bizarrement, elles sont toutes américaines… et sur le site de Hey June Pattern j’ai craqué pour le patron Halifax Hoodie.

Cette créatrice est bien connue sur le blog car deux de ses patrons font partis de mes basiques : le lane raglan cousu 3 fois et la tunique Cheyenne cousue deux fois… et je peux dire que le Halifax hoodie entre lui aussi dans mes patrons basiques !

Alors, parlons un peu de lui. Pour l’achat d’un patron, il y a 5 versions différentes : Avec capuches, avec col, sans col ni capuche, en version gilet, avec poche kangourou.. bref de quoi s’amuser à tout décliner et avoir une version très différente à chaque fois. Et ça, j’avoue, ça me plaît beaucoup !

Pour ma première version, j’ai choisi le petit col coulant et la poche kangourou. Et franchement, là c’est le top car Adrianna nous donne exactement les pages à imprimer en fonction de la version voulue. Pas besoin de se prendre la tête pour retrouver celles dont on a besoin ni de tout imprimer, tout assembler pour ensuite prendre que les pièces nécessaires.

Pour la taille, j’ai pris la même que pour la cheyenne et tout est parfait. Quant au patron lui même, très simple à coudre, en une après-midi il était fini (j’avais assemblé et découpé avant).

Les explications sont claires. Bien qu’elles soient en anglais, les dessins aident bien. Et il faut l’avouer, le patron est assez simple finalement. Je me suis plus battue pour avoir de belles surpiqûres que pour comprendre les explications.

Je suis vraiment emballée par le résultat. Il n’est pas trop moulant mais tout de même bien ajusté. Il est très agréable à porter et je suis conquise par ce col.

Vous l’aurez compris, j’aime ce modèle. Et j’ai déjà envie de m’en coudre d’autres car entre les différentes versions et possibilités en utilisant soit du jersey comme ici ou du tissu sweat, les résultats seront toujours différents.

Taille : M pour un 40 commerce
Fournitures :
– Jersey de Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Versions multiples
– explications claires
– patrons qui tombe parfaitement
– impression des feuilles PDF facilitée
Les – du modèle :
– Aucun
Les modifications:
– Aucune
A refaire ?
– Oui ! J’ai une version bicolore en tête et une vesion en sweat

 

A bientôt avec mon manteau d’hiver !