Archives du mot-clé Gilet

Celle qui avait réussi à avoir son Comfort

Dès sa sortie, je suis tombée amoureuse du Comfort Fade Cardi. Je savais qu’il passerait sur mes aiguilles rapidement… mais cela n’a pas été sans mal !

C’est un patron qui se tricote du haut vers le bas (pratique pour vérifier la hauteur ! J’ai dû rajouter 10 cm pour que ça tombe bien comme le modèle). On relève ensuite des mailles pour le col et enfin les manches.

Mon échantillon ne tombait pas bien, j’étais en plus entre deux tailles. J’ai donc choisi la petite taille, en acceptant d’avoir 1 ou 2cm en moins d’aisance positive et de tricoter en 3.5mm au lieu de 4mm.

J’aimais beaucoup le modèle présenté par la créatrice (ces couleurs !). J’aime le fait qu’il soit cintré mais pas trop, son grand col très couvrant et les manches longues… Bon, j’ai choisi de ne pas faire le fade… enfin choisi, il s’agit plutôt d’un choix économique. En effet, la laine à spekles, ça coûte un bras et pour ce modèle, il me fallait 1300m. En gros, il fallait compter une bonne centaine d’euros pour le gilet. Absolument exclu !

J’ai donc pris la décision de faire un gilet moins original et moins beau mais qui serait beaucoup plus raisonnable ! Je suis donc parti sur de l’uni et de la drops. Comme je suis toujours dans mon optique de coudre/tricoter des couleurs neutres, je suis partie sur un gris afin de pouvoir l’assortir facilement.

Ce modèle ne présente pas de grandes difficultés mais j’ai l’impression d’avoir mis un temps fou à le tricoter ! J’avoue que j’ai peiné sur le col. Ha il est magnifique mais il est loooooong à tricoter ! 400 mailles sur plus d’une cinquantaines de rangs, pfiou ! J’ai cru ne pas en voir le bout !

J’ai perdu du temps pour les manches car je me suis trompée au début (j’avais oublié de faire les diminutions) donc je me suis retrouvée avec des manches trop longues (j’ai pas dû détricoter assez). Bref, j’ai défait une partie pour refaire les poignets en point mousse. Je trouvais que ça faisait trop large, j’ai donc décidé de prendre des aiguilles en 3mm pour les cette partie.

Bon, et dans tout ça ? J’avoue, je suis contente de ne pas avoir dépensé + de 100 euros dans ce gilet. Il est beau, il n’y a pas de souci. Mais je suis chiffonnée. Si on regarde les photos, je suis toujours en train de le tenir… et si on regarde la plupart des photos sur internet, c’est aussi le cas. Je trouve qu’il se tient assez mal (je réfléchis à mettre un bouton, mais je trouve que ça va changer le style). Les pans ont tendance à partir sur les côtés, donc on perd vraiment la forme du gilet.

Je le porte sur l’endroit alors que normalement c’est sur l’envers. Par choix et pas par choix. En le tricotant, je préférais l’endroit. Et au moment de relever les mailles pour le col, il aurait fallu que je retourne le gilet afin qu’on ne voit pas le-dit relevage de mailles. Donc de toute façon, l’affaire était pliée, hors de question de recommencer (déjà que j’ai dû le faire 3 fois pour avoir le bon nombre de mailles).

Car oui, parlons-en de ce col et ses mailles relevées. Impossible de tomber sur le bon nombre de mailles… au début je me suis dit que ce n’était pas très grave, sauf que si. Il y a des rangs raccourcis (d’ailleurs, pas très convaincue par le W&T, ça fait des marques), donc des repères très précis dans le patron pour faire l’arrondi au bon endroit… pas le choix, fallait tomber juste !

Bref, je l’aime bien ce gilet, je le porte avec plaisir, mais ce n’est pas un gilet que je referai. Trop de petites choses qui m’ont ennuyée et j’avoue, je me suis lassée à la tricoter. Quant à la laine, je suis déçue, après 3 fois que je le porte, elle bouloche déjà énormément !

Patron : Comfort fade Cardi d’Andrea Mowry

Taille : M pour 40 commerce

Fournitures :
– 13 pelotes de Drops Lima Gris mix
– aiguilles 3.5 et 3
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– coupe du patron
– col arrondi
Les – du modèle :
– pans qui s’ouvrent
– relever 400 mailles pour le col
Les modifications:
– 10 cm en hauteur pour mon 1m70
– point mousse des poignets en aiguilles 3mm
A refaire ?
– Non, pas assez convaincue

 

A bientôt !

Celle qui avait tricoté le gilet de ses rêves

p1040802Ce gilet, c’est toute une histoire. J’en ai rêvé très longtemps (après avoir vu cette version) et ai passé beaucoup de temps dessus (7 mois !)

On peut le dire, ce fut un tricot boulet… avec lui je me suis arraché les cheveux, pleuré (oui oui), douté mais maintenant qu’il est fini, je l’adore, je suis fière et ne fais que le porter.

p1040796Comme je viens de le dire, je suis tombée en admiration devant ce modèle qui représente l’idéal de ma garde robe, sophistiqué, décontracté, long… Seulement, il fallait pas mal de laine, donc un budget conséquent et avouons-le, j’avais très peur de ne pas être à la hauteur et qu’il ne voit jamais le jour.

p1040799J’ai profité de mon anniversaire pour me jeter à l’eau et acheter laine et patron. J’ai porté mon dévolu sur la laine Bohème de Fonty, fabriqué dans la Creuse. Un mélange de coton et de lin agréable à tricoter… par contre, les pelotes sont une vraie galère. Le fil de début de pelote avait tendance à ressortir et je me retrouvais avec des gros nœuds à démêler (les deux extrémités de fil se tortillant ensemble). Mais à part ça, de belles couleurs et une belle qualité. A voir maintenant son évolution dans le temps.

p1040801Le patron quant à lui c’est une mine de petits détails qui font selon moi toute la différence ! Et qui permettent aussi de ne pas s’ennuyer. C’est un patron en anglais (ce qui complique mon affaire des fois). La grosse majorité du gilet est en jersey où on alterne les couleurs. Il y a des parties texturées (point très simple) qui donne du relief et font son originalité.

p1040806Par exemple: un rappel du turquoise dans la ligne qui a servi pour relever les mailles de l’encolure, la bordure de la poche qui se monte à part et s’intègre par la suite au gilet… mais aussi toute le rabattage des mailles en i-cord avec 3 aiguilles au moment de rabattre le corps du gilet + les poches. Tout cela m’a donc permis d’apprendre différentes techniques et confère au gilet une finition vraiment top.

p1040805Le souci du détail est même jusque dans le fond de poche rayé ! On ne peut pas dire, Rililie a eu à cœur de nous offrir un patron réfléchi et chouette.

Globalement, il n’est pas super compliqué mais : il est long (en aiguilles 4mm ) et certaines parties étaient compliquées à comprendre pour moi. Il faut savoir que je ne suis pas une pro du tricot et une grande stressée. Donc dès que les explications étaient un peu opaques pour moi c’était un peu panique à bord ! Généralement au bout de 15 lectures et 15 traductions je finissais par comprendre (ce qu’une autre aurait compris en 2 secondes).

p1040797Ce qui m’a posé le plus de problème a été cette satanée bande d’encolure. Là j’ai bien cru qu’il ne verrai jamais le jour. Je ne comprends pas cette technique de relever les mailles. Je ne tombe jamais bien. Je crois que je ne sais pas repérer les mailles. J’ai refait cette étape au moins 3 fois. La bande tricotée et tout le gilet rabattu en i-cord, j’essaie mon gilet et c’est le drame : mon encolure est trop petite donc le bas du gilet remontait au niveau du ventre avec d’horribles fronces et l’encolure tirait beaucoup trop !

p1040804Il a donc fallu tout défaire. La bande d’encolure pas trop de problème mais il faut savoir qu’il n’y avait pas de mailles à relever sur le bas du gilet, les poches et à l’arrière de l’encolure. Tout le problème pour moi était de ne pas rater de mailles au moment du détricotage et de toutes les remettre sur l’aiguille…

p1040800Une fois cette étape réussie, j’ai voulu essayer le gilet (sans les manches)… et ma première réflexion a été : on dirait le gilet du Père Noël est une ordure. Là j’étais démoralisée ! Mais comme il me restait plus que les manches, j’ai malgré tout continué… heureusement !

p1040798Ça n’a pas été un tricot facile mais maintenant qu’il est terminé, je ne regrette pas. Il est assurément une pièce importante de ma garde robe, celle qu’on met sans se poser de question. J’aime sa longueur, avec l’avant plus court que l’arrière et tous ses petits détails. Je suis contente des couleurs également qui sont faciles à marier.

p1040803Par contre, je ne sais pas si je serai capable de le refaire 😉

Taille : M pour 40 commerce
Fournitures :
– Laine Bohème de Fonty achetée chez Laine et tricot
– Coloris : 2 pelotes de Turquoise (361), 8 orage (362) et 3 gris clair (363)
– aiguilles : 4.5 – 4 – 3.5 mm
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– les détails multiples
– son côté loose
– différentes techniques avec tutos vidéos ou photos
Les – du modèle :
– je n’en vois pas
Les modifications:
– aucune
A refaire ?
– J’aimerais mais c’est un sacré projet

 

Et une dernière photo pour la route (quand l’ISO est trop petit et qu’on bouge en même temps !)

p1040794A bientôt !

Enregistrer

Gilet Cocooning

P1010644Modèle : Gilet au point de blé de La Poule. Taille: L pour un 38-40 commerce. Aiguilles: 7 circulaires Fournitures : 3 écheveaux de Cascade Ecological wool couleur Taupe, Laine et Tricot

Temps: Un peu plus de 3 mois.

P1010647Patron, modèle: J’ai de suite craqué sur ce modèle, un grand gilet, bien douillé, avec ce point de blé qui le rend si particulier.

Remarques, modifications:

Je l’ai fait en taille L de peur qu’il soit trop petit (quand je l’ai commencé, j’étais dans la phase où tout était trop petit). Finalement, il est possible de le faire en M.

– Je me suis complètement enflammée dans le tricot des manches qui sont beaucoup trop longues! Je dois faire un revers, mais rien de bien grave!

P1010641– J’ai eu beaucoup de mal pour tricoter le col. J’avais du mal sur la technique pour relever les mailles, j’ai fait 3 sur 4, mais je n’arrivais pas distinguer les mailles donc c’était un peu au hasard! Au final, il gondole sur un côté.

P1010648Je suis très contente de mon gilet, même si un peu long au niveau des manches, des problèmes avec le col, et des erreurs dans mon point à certains endroits.

Il est parfait pour se blottir dedans le soir!

P1010645

Gilet Bruyère

gilet 1Modèle: n°22 du Phildar Bo-Basics 2008. Laine: 8 pelotes de Partner 3.5 coloris Bruyère. Aiguilles: 4 et 4.5

Premier tricot fait en moins d’un an! Je l’ai commencé début mars, terminé mi-mai, je suis satisfaite! Ca fait du bien de terminer un tricot rapidement.

J’ai longtemps hésité pour le modèle, changé d’avis à plusieurs reprises, j’ai eu des doutes pour la couleur… bref, ça n’a pas été simple de me jeter à l’eau.

Finalement, je suis revenue à mon premier choix, j’aime beaucoup la couleur, mais pas très simple à assortir…

Fiche technique:

Temps: Un peu plus de deux mois

Patron, modèle: Pas de difficultés majeures. Des cotes 2/2 et du jersey.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Modifications, remarques:

– Normalement, ce modèle se tricote en aiguilles 3 et 3.5. J’ai commencé à tricoter sans me poser de question… au bout d’un certain nombre de rangs, j’ai eu des doutes quant aux dimensions… Effectivement, c’était trop petit. Comme quoi, il faut vraiment faire un échantillon!

Avec des aiguilles une fois plus grosses, c’était bon!

– j’ai beaucoup entendu que Phildar taille trop petit. Au final, sans faire de modification de taille, le gilet est assez long (je pense plus long que le modèle initial), l’encolure baille beaucoup (là, je pense que ça tient du modèle).

– j’ai eu peur que les manches raglans soient trop petites, mais finalement, en le portant, c’est parfait!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Les boutons pressions pour fermer le gilet ressortent beaucoup… je ne trouve pas ça très chouette, mais ne vois pas comment faire autrement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– La bande d’encolure m’a paru très longue à tricoter! 1.64m de long en côtes 2/2, un peu rébarbatif.

– J’ai voulu tester le tricotage en parallèle: tricoter les manches et les devants en même temps, afin de ne pas faire deux fois de suite la même chose et pour que les deux pièces soient bien identiques!

Mais c’est sans compter sur moi! Effectivement, arrivée au bout des deux devants, je me suis rendue compte que j’avais un écart de 4 mailles! Autant vous dire qu’on s’est bien moqué de moi (moi qui avais fait ma maligne avec mon idée de génie… soufflée par Angèle).

Après avoir passé deux soirées à faire des calculs savants (je suis très mauvaise en maths, donc pas si savants pour le commun des mortels) pour savoir où j’avais fait l’erreur, j’ai décidé de ne pas détricoter pour ne pas tout mettre à la poubelle… Au final, ça ne se voit pas, comme quoi, ne pas être trop perfectionniste, ce n’est pas toujours grave.

– Pour préparer l’assemblage, au fur et à mesure que mes pièces étaient terminées, je les mettais dans une taie d’oreiller, en machine, en lavage à froid avec le reste de mon linge, puis je les étendais sur une serviette éponge, épinglées, pendant plusieurs jours. C’est une technique qui me plaît bien.

– Quant à l’assemblage, cette fois, je suis satisfaite, les coutures sont assez invisibles.

gilet 3

Un autre projet tricot est sur mes aiguilles, et cette fois en 7! Et un autre sur mon crochet (mais pour celui-ci, il faudra être patient!)

Bonne semaine!