Le bébé tombé du train

ou quand l’amour d’une mère est plus fort que tout.

Joe Hoestland

bébé« Au bout du jardin, les trains… et s’il y avait autre chose… Anatole, 60 ans, vit seul et n’aime pas être dérangé. Derrière le mur de son jardin, il y a la voie ferrée et chaque jour, le train passe… Alors qu’il est en train de biner, il aperçoit quelque chose bouger dans l’herbe : un bébé. Une rencontre bouleversante entre ces deux êtres « perdus » qui ont besoin d’amour. Une rencontre qui va changer la vie du vieil homme… »

Acheté pour le boulot, cet album fut un réel coup de cœur.

Déjà, le livre un peu cartonné, un trio de couleurs pour toutes les illustrations (jaunes, blanc, noir). On commence alors à lire et là, le tout fait qu’on se laisse happer par ce conte.

On se laisser aller par cette histoire qui fait du bien, en voyant ce vieil homme qui se redresse peu à peu et ce bébé qui grandit… et vient la fin, qui nous frappe en plein visage et d’un coup, tout se transforme et devient plus puissant.

A lire, et à relire.

Lus aussi: Une série de petits romans de la nouvelles éditions Talents hauts qui dénonce le sexisme. Je veux une quiziine de Sophie Dieuaide (génial), Une place dans la cour de Gaël Aymon (ou comment les garçons prennent toute la place)

2 réflexions au sujet de « Le bébé tombé du train »

  1. septfonds des etoiles

    Ton message me donne envie d’acheter ce livre; pour quel âge est-il destiné?
    Le titre m’a fait pensé à un film de Claude Lelouch (je crois que c’est Partir, revenir) où une maman juive doit abandonner son enfant en le « jetant » d’un train pour lui laisser une chance de survivre aux camps.
    C’est triste mais c’est une belle histoire également.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.