Celle qui avait tricoté

Me revoilà… avec un peu de tricot (en vrai, j’en ai plein à vous montrer !)

Vous commencez à le savoir, j’aime beaucoup les patrons d’Andrea Mowry. Je les trouve jolis, bien expliqués et ils correspondent généralement assez bien à mon style.

Lorsque mon amie T. m’a offert le patron pour mon anniversaire (en mars… oui oui, ce pull a connu quelques pauses), on y a vu l’occasion de tricoter en duo (à quelques centaines de km; Heureusement que les téléphones existent !)

Le weekender est un pull avec une belle encolure en cotes; il se porte sur l’envers qui permet de souligner la petite fantaisie. Il se tricote de haut en bas mais on assemble les épaules sur la fin.

Ce patron utilise d’ailleurs des techniques qui permettent de jolies finitions comme un rabattage Kitchener stitch  ou encore une couture épaule à 3 aiguilles.

Ce pull se tricote en worsted, aiguilles 4.5, 5 et 5.5. Il se porte avec une aisance positive de 25.5cm. Ici, j’ai choisi la laine Alaska de chez Drops.

Personnellement, il a fallu que je bidouille un peu. D’abord mon échantillon en 5 était trop grand de 1cm, j’ai donc descendu à 4.5 pour qu’il colle. J’ai eu du mal à sélectionner par la suite ma taille : en fonction de mon tour de poitrine, et en ajoutant les 25cm d’aisance positive, j’étais dans les mesures pull fini entre la taille S et la taille M. J’ai donc choisi la taille S avec 4cm de moins en aisance positive.

J’ai rajouté 3cm aux manches mais je trouve qu’elles sont encore un poil courtes.

Comme je n’avais pas fait attention avec ma Kingston tunic (que je vous montrerai un jour !), j’ai regardé la hauteur finie du corps et ai rajouté presque 10cm de longueur.

Ce modèle est assez simple et monte assez vite. Le fait qu’il ait attendu aussi longtemps avant d’être terminé est que je l’ai commencé à la fin du printemps et que j’ai préféré tricoter un châle durant l’été (que je vous montrerai aussi un jour) puis 2 couvertures bébé (qui sont prises en photo !!). Je ne l’ai repris qu’ensuite.

Mais faire des pauses comme ça est très dangereux ! Car en le reprenant (il ne me restait que les manches), j’ai mal relu mes notes. Je n’avais pas vu que je n’avais pas terminé de faire toutes les diminutions. Je n’en ai fait que 4 au lieu de 8 ! Ca a failli être la catastrophe, car pour la 2ème, étant bien dedans, je partais pour faire les 8… heureusement, je ne comprenais pas pourquoi je n’en avais noté que 4 pour la 1ère… un rapide coup d’oeil à la manche et j’ai évité le détricotage rageur. Je me dis que 4 diminutions au lieu de 8 est une bonne chose, j’aurai été serrée aux manches.

Au final, j’en pense quoi ? Ce patron a été un peu long (dans le sens pas très palpitant) à tricoter, j’avoue que je ne me relancerai pas dedans.

A porter il est agréable au niveau de sa forme. Par contre, attention à la laine que vous achetez. Le col remonte beaucoup au niveau du cou. J’ai choisi de la laine Alaska de chez Drops qui n’est pas douce je trouve… ça me pique le cou, donc peu agréable ! Je ne rachèterai pas cette laine car elle pique et bouloche bien trop vite !

J’aime beaucoup l’encolure et son confort… par contre je suis un peu sceptique sur son rendu… je ne suis pas du genre à être « habillée » dans mon style vestimentaire mais je pense que l’association laine beige, gros fil font que c’est un peu grossier sur moi… pas très flatteur je trouve. A voir avec le temps !

Taille : S pour 40 commerce – stature : 1.70m
Fournitures :
– Laine : 15 pelotes d’Alaska de chez Drops
– Coloris : Beige Mix 55
– Aiguilles : 3.5- 4- 4.5
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Encolure en cotes qui descend sur les épaules
– la forme non cintrée
– explications claires
Les – du modèle :
– attention aux longueurs en fonction de sa taille
Les modifications:
– ajout de 3cm aux manches
– ajout d’environ 10cm pour le corps
A refaire ?
– Je ne pense pas

A bientôt !

4 réflexions au sujet de « Celle qui avait tricoté »

  1. Lise

    J’aime bien la forme et il te va bien avec moins d’aisance que prévu dans le patron! Tu me donnes envie de tester les modèles de Andrea Mowry. Le gilet Portage est beau mais il a l’air d’être si long…
    Je rencontre souvent le problème des manches un peu courtes (en mode « en tirant dessus au blocage ça ira bien » « ah bah quand il sèche tout remonte » *détricote les côtes pour rallonger de 3cm et se re-cogne le rabattage tubulaire*). Tout ça pour avoir l’impression de gagner du temps….

    Répondre
  2. Véro

    Coucou !
    Hé bien moi je le trouve très réussi ce pull. Bravo tu as su persévérer. J’aime bien tricoter aussi mais très souvent le résultat ne correspond pas vraiment au modèle : trop petit, trop grand, trop court… C’est assez souvent décevant. Mais là, bravo ! Au niveau de la couleur…oui, peut être qu’un ton plus vif aurait été mieux adapté. Mais bon…il reste chouette.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.