Celle qui avait tricoté une laine maudite

Cette laine, je l’ai achetée pour faire le Cosy me en avril 2017  mais ça a assez mal continué. Le point de dentelle des devants était bien trop compliqué pour moi (il fallait que je fasse toute seule les calculs lors des diminutions pour garder le motif dentelle… connaissant mon niveau en maths et mon manque de logique, je le sentais très mal !). Par contre j’aimais beaucoup la laine qui était naturelle, avec de belles nuances.

J’ai décidé d’abandonné et ai cherché un modèle qui 1. aurait besoin du même type de laine, 2. aurait besoin de la même quantité de laine et 3. me plairait. J’ai jeté mon dévolu sur le Mailin d’Isabell Kraemer dont j’aime beaucoup le style. Ma seule inquiétude était que c’était un modèle de pull…. Il faut savoir que je ne porte jamais de pull, je ne trouve pas cela particulièrement seyant sur ma morphologie. Et puis bon, je trouve que ce n’est pas toujours facile à mettre.

Mais j’aimais beaucoup le détail du devant, son style décontracté et son encolure évasée. Je me suis lancée en juin… et ai abandonné durant l’été. Mes essayages ne m’avaient pas particulièrement emballée (note : ne jamais essayer un tricot avec un jogging ou un pyjama… ça rend vraiment pas pareil !)

Bref, je l’avais remisé et supprimé de mes projets ravelry me disant qu’il serait détricoté et que je verrai plus tard pour le projet. Entre temps j’ai fait un yoga shawl (que je vous montrerai un jour !) et une Kingston tunic (que je prendrai en photo un jour). Je cherchais donc un nouveau modèle de tricot, je ne voulais pas forcément dépenser trop d’argent en laine et me suis lancée à la recherche d’un troisième patron pour utiliser mes 4 pelotes de Gilliatt. Ca a bien failli être le Criss-Cross mais vu le peu d’enthousiasme autour de moi j’ai abandonné.

J’ai ressorti un peu mon tricot pour voir… et là je me suis aperçue qu’il ne me restait que les manches et la bordure du col pour que le pull soit terminé. Allez, je me suis motivée me disant que je verrai une fois fini si j’aimais ou non. (Je vous avais dit qu’il y avait moult rebondissements avec ce pull ?!)

Je l’ai donc fini, je l’ai bloqué… et je l’ai adoré ! Allez comprendre ! Je suis devenue fan de ce pull. Il est confortable, j’adore sa coupe, je me sens vraiment bien dedans. Si j’avais su, franchement ! (même si malgré tout subsiste le doute sur la compatibilité avec ma morphologie quand je vois les photos !) Bon, il y a malgré tout un dernier rebondissement : les manches !

Et oui, elles étaient trop courtes (entre la couture et le tricot, je commence à croire que j’ai de longs bras). J’ai voulu les reprendre mais là impossible de détricoter… j’ai dû couper ! J’ai vraiment stressé et beaucoup pesté. J’ai tout de même rajouté 5-6 cm. Je me dis que le corps aurait mérité quelques cm en plus également.

Tous ces rebondissements (qui m’ont fait dire que cette laine était vraiment maudite tellement je n’arrivais à rien avec) pour un pull qui monte très vite, se tricote vraiment facilement (avec un patron en français et bien expliqué !) et qui en plus est très sympa à porter ! La laine a été agréable à tricoter et pour le moment ne bouloche pas. Elle s’est adoucit au blocage. Franchement, des fois, je me fatigue (et je dois fatiguer mon entourage aussi) !

Taille : M2 pour 40 commerce
Aiguilles : 4.5mm et 4mm
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Bonne aisance pour un style décontracté
– le motif du devant, très simple mais très joli
– Encolure dégagée
Les – du modèle :
– Pas de particulier
Les modifications:
– Manches allongées
– pas de revers aux poignets
A refaire ?
– Oui je pense vu comme je le porte tout le temps

A bientôt

4 réflexions au sujet de « Celle qui avait tricoté une laine maudite »

  1. Clarisse

    Très joli !! L’accouchement a été long mais il en vaut la peine ! 🙂
    (Et franchement, je ne vois pas d’incompatibilité morphologique !)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.