Celle qui avait les mains dans les poches

Aujourd’hui je vous présente la Metamorphic dress – tunic !

J’ai découvert ce modèle grâce à Andrea Mowry (oui, mon idole en tricot). J’aimais beaucoup le style très décontracté de cette robe. C’est un peu le début de la fin quand ma créatrice préférée en tricot me fait découvrir des créatrices plutôt chouettes en couture… je ne vais pas pouvoir tenir le rythme ! Et en même temps, je l’avais déjà évoqué, je peine à me reconnaître dans les patrons, notamment français, qui sortent depuis quelques temps. Je manquais un peu d’inspiration.

A la base c’est une robe réversible. Le côté réversible ne m’intéressait pas du tout. Par contre, le fait que ce soit devenu une tunique n’était pas prévu à l’origine. Je n’ai pas trouvé la mention de la stature dans les explications… il est clair que la créatrice fait moins d’1m70 !

Franchement, ça ne me pose pas de problème, j’aime aussi beaucoup comme ça (peut-être même plus). Niveau réalisation, ce modèle est assez simple. Il faut coudre séparément les deux robes. La coupe et la couture de chacune est relativement accessible. Là où tout se joue c’est dans l’assemblage des deux robes pour permettre le mode réversible. Mais là, la créatrice a tout prévu et propose une vidéo ! Donc tout passe nickel.

Par contre, j’avoue que je n’ai pas trop aimé les explications. Déjà, elles sont en anglais, ce qui ne m’aide pas. Mais surtout, les schémas n’étaient pas placés avec les étapes correspondantes mais plus pour combler les blancs de la page. Je ne trouve pas ça du tout pratique, j’aime quand l’explication visuelle est avec l’explication écrite.

Étant une adepte des poches (vous l’aurez remarqué aux photos), j’adore ce premier détail bien entendu.Il y a la possibilité de les plaquer comme ici ou de les intégrer aux côtés, en mode cachées. Son côté loose est un plus également.  Cette tunique est tellement agréable !

Le détail de l’arrondi sur les côtés me plaît énormément. Bref, vous l’aurez compris, j’adore cette robe-tunique. Elle ne brille pas du tout par son originalité ni par ses multiples détails. On est d’accord, cette robe est très basique, mais j’aime bien quand c’est comme ça !

J’ai utilisé seulement 1.50m de tissu au lieu des 2m environ préconisés, issu de mon stock. Une cotonnade avec de la tenue. Je l’ai refaite avec une viscose, le rendu est complètement différent. Je pense que je préfère avec ce type de tissu. Je l’ai doublée avec de la toile à drap.

Bref, un nouveau basique dans ma garde-robe qui permet aussi de jouer avec les tissus !

Taille : 42 pour un 40 commerce
Fournitures :
– Coton à motifs, Tissus de la Mine (49)
– Toile à drap noire, Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Le fait que le vêtement soit réversible
– les poches
– l’arrondi en bas de la robe
– le look décontracté
Les – du modèle :
– explications un peu laborieuses
Les modifications:
– aucune
A refaire ?
– Déjà fait, en version robe avec 12cm de plus

 

A bientôt (oui oui, j’ai encore plusieurs choses à vous montrer !)

2 réflexions au sujet de « Celle qui avait les mains dans les poches »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.