Celle qui avait un nouveau manteau

Après mon manteau vert, je voulais réitérer le projet mais trouver un modèle et un tissu n’est pas toujours évident. Mais voilà, la plupart de mes manteaux sont courts à part un vieux manteau noir que je porte depuis au moins 15 ans. Et comme j’aime porter des tuniques par exemple, je voulais : un manteau long ET une capuche.

Avec le Pepernoot Coat, je remplissais mes deux critères. Et après ma Dropje Vest que j’ai beaucoup portée durant l’entre-saison, je me suis lancée.

Je trouve que trouver du tissu pour manteau n’est vraiment pas facile… surtout si comme moi on est un peu allergique à l’achat sur internet. Et je suis tombée sur ce magnifique tissu, très coloré dans le rayon ameublement. Ca a été de suite LUI, je LE voyais pour mon manteau. On verra plus tard que ce n’était pas forcément une bonne idée.

Le patron est plein de jolis détails comme les poches plaquées avec zip, les empiècements dos et la capuche. Il a en plus une longueur parfaite. Le seul bémol à ce modèle, que je n’avais pas remarqué sur les photos de la créatrice ce sont les manches qui sont vraiment très larges… trop à mon goût.

Niveau réalisation, il demande du temps mais n’est pas trop compliqué je trouve. Les explications sont claires et aidées de photos. Bon, ça ne m’a pas empêchée de me tromper et de fixer la patte de fermeture éclair à l’envers (on voit mon fil de canette sur l’endroit).

Le plus difficile a été, encore une fois, de fixer la doublure. Comme vous le voyez, ça gondole, ça tire… et mon choix de doublure n’aide pas du tout.

Mon tissu est un tissu d’ameublement, avec le tissage assez gros. Ses couleurs me plaisaient beaucoup, j’aime le fait de coudre des tissus qui ne ressemblent pas au commerce. Comme il est fin pour un manteau, j’ai choisi une doublure épaisse afin qu’il puisse remplir sa fonction de manteau d’hiver.

La patron préconise 3m de tissus… ça me paraissait beaucoup donc avec l’aide de la vendeuse Myrtille, on a choisit de partir sur 2.70m et c’était parfait ! J’ai choisi un lainage assez épais de mon stock. Pour les manches, j’ai mis de la polaire + un tissu de doublure.

Mon choix de tissus se révèle un peu décevant au final. La doublure étant très épaisse, ça alourdit davantage le manteau, la fixer au manteau a été compliqué. Et surtout, le tissu extérieur est fragile ! J’ai déjà un accro à une manche. Je pense qu’un fil a dû se prendre dans la fermeture éclair de la poche et ça a cassé. Je pense donc que ce manteau vieillira assez mal.

J’avoue avoir un avis mitigé sur ce manteau. J’aime sa couleur et sa forme mais je le trouve grand. Il est parfait pour porter des gros pulls en dessous… mais pour le coup, ça fait vraiment très large. La taille et les manches sont vraiment amples je trouve. Un peu plus cintré, j’aurai préféré. Je suis partie sur la même taille que ma dropje vest, de la même créatrice. Je ne pense donc pas m’être trompée de taille (mes mensurations n’ayant pas changées)

Je le porte quand même avec plaisir… mais il faudrait que je me tricote assez vite des châles ou écharpes neutres et unies car le mélanges de couleurs du manteau s’accorde assez mal avec le mélange de couleurs de mes accessoires pour le cou !

Bref, à refaire avec un lainage, peut-être une taille en dessous pour réduire un peu l’ampleur ?

Taille : 42 pour un 40 commerce
Fournitures :
– tissu extérieur : tissu d’ameublement, Myrtille Tissus (49)
– Tissu intérieur : lainage épais, Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– jolis détails : les poches, les découpes
– la capuche
– une longueur parfaite
Les – du modèle :
– manches trop amples
– taille pas assez cintrée
Les modifications:
– aucune
A refaire ?
– Il faudrait faire quelques modifications, notamment de taille

A bientôt

4 réflexions au sujet de « Celle qui avait un nouveau manteau »

  1. Gros Bécots

    Je une suis pas une fan des tissus à motifs car je trouve qu’il est difficile de les accorder avec le reste d’une garde-robe si celle-ci est également très « bariolée ». Du coup je suis plutôt une adepte des tissus unis. Mais là je dois avouer que j’adore ton manteau, je comprends que tu aies flashé sur ce tissu !! Ca change carrément des manteaux gris ou noirs, c’est vraiment top !
    Concernant le seyant, la taille et les manches ne me semblent pas si grandes / larges, mais je pense que c’est plus une histoire de goût et d’habitude (si tu aimes lorsque c’est plus cintré).
    En totu cas bravo car il n’est jamais simple de se lancer dans la réalisation d’un manteau !

    Répondre
  2. Caticolo

    Très bonne idée ce tissu! Moi non plus les manches ne me paraissent pas trop larges… mais c’est vrai qu’avec la doublure plus la polaire tu as peut-être l’impression d’être engoncée ? Je te rassures, cela ne se voit pas .J’espère qu’il passera l’hiver ! Sinon les détails et les finitions sont au top.

    Répondre
  3. astérOïde

    J’adore ton manteau, je le trouve hyper beau!!!
    Pour que la doublure ne fasse pas gondoler le manteau, peut-être la découdre en bas et faire un petit ourlet à la doublure? De cette façon le manteau et la doublure feront chacun leur vie sans se contrarier 😉

    Je ne trouve pas non plus les manches trop larges, mais là c’est chacun son ressenti. Si tu trouves que le vent s’engouffre, tu peux resserrer la patte de manche.
    C’est vraiment dommage que le tissu soit fragile, il est vraiment magnifique!

    Répondre
  4. Nabel

    Quel dommage que le tissu ne tienne pas le choc, c’est un beau manteau !
    Et ça représente beaucoup de travail.
    Pour le seyant, je le trouve très bien, pas trop large.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.