Celle qui était partie à Copenhague

Non, ce n’est pas un article dédié à mon voyage à Copenhague d’il y a deux ans mais bien un article tricot !

Mais alors pourquoi ce titre ? Lorsque je cherchais un nouveau modèle à tricoter, je suis tombée sur ce beau col nommé Copenhagen calling… oui, je suis la fille qui choisit ses tricots en fonction de ses coups de coeur voyage (si jamais vous connaissez un modèle avec le nom de Berlin, je suis preneuse !)

Trêve de plaisanterie et parlons sérieusement ! Je voulais, après avoir terminé mon cardigan, un tricot assez facile à faire pour me détendre. J’étais d’abord tombée sur son dernier modèle (un splendide châle) mais il était encore au stade du test. Mais ce châle est inspiré de ce col alors ni une ni deux, c’était parti !

J’aimais beaucoup ces différents points et le mélange de deux couleurs. Comme ça, il n’avait pas l’air très compliqué.

Après avoir farfouillé sur Laine et tricot j’ai trouvé une laine parfaite pour l’échantillon et mon budget. Cette laine est belle, douce et très agréable à tricoter ! Pour la couleur, j’aime les couleurs chaudes et on venait de m’offrir une jolie veste moutarde dont la doublure était bleu foncé : les couleurs de mon col étaient trouvées.

Pas de problème particulier pour ce tricot. Bon j’avoue avoir eu du mal à faire exactement le point texturé dentelle. Je pense que je décalais régulièrement un point. J’ai défait plusieurs fois mais à chaque fois ça n’allait pas. Après sondage sur IG, j’ai décidé de laisser comme ça.

Le deuxième motif était lui très facile à tricoter et c’était très agréable de le voir se former au fil des rangs.

J’ai pris une seule liberté sur ce tricot : la fin. J’ai décidé de rabattre les rangs en i-cord comme je l’avais appris sur mon châle. Je trouve cette finition beaucoup plus souple et très jolie. Je ne regrette pas (sur la photo, on ne voit pas très bien…)

C’est un modèle qui se tricote en rond et qui monte très vite. Il est très agréable à tricoter et les explications sont claires. Par contre, pas toujours facile à porter car il est long, ce qui fait qu’enroulé, on a tendance à toujours voir l’envers du col… Mais c’est un détail.

Enfin, le fait qu’il soit long fait qu’il n’est pas forcément plaqué au cou alors pour les frileux.ses, ça peut laisser passer trop de courant d’air ! Peut-être à tricoter avec une laine plus légère pour la mi-saison.

Patron : Copenhagen Calling de Isabell Kraemer
Fournitures :
Coast DK, Laine et tricot
– Coloris : 3 lead et 2 aconite
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Plusieurs parties texturées
– des explications claires
– un joli rendu
Les – du modèle :
– un peu lâche ?
Les modifications:
– Finition en i-cord
A refaire ?
– Dans l’immédiat non car je ne tricote pas souvent deux fois la même chose

A très bientôt (un deuxième tricot à vous montrer !)

2 réflexions au sujet de « Celle qui était partie à Copenhague »

  1. Mapie

    Hello,
    J’aime beaucoup ce col. Dans mon imaginaire, je trouve que le motif fait très nordique.
    Par contre question: est-ce que le col ne roulotte pas dans la largeur?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.