Celle qui persiste et signe

Aujourd’hui je vous présente ma robe de Noël. Déjà 3 mois après c’est pas mal et oui, ce n’est pas une robe !

Il faut dire qu’avec ce modèle, c’est loin d’être une grande histoire d’amour.

Je ne sais pas vous mais j’ai des modèles qui me plaisent, je les achète et mets des mois voir des années avant de me lancer. C’est ce qui c’est passé avec la Xerea dress de Pauline Alice.

Et ça ne s’est pas très bien passé entre nous deux !

Sur le papier, j’aime beaucoup ses poches, ses empiècements et son côté rétro.

En vrai, je l’ai cousu deux fois et les deux versions ne sont pas des réussites. Ma première n’a jamais été portée : trop grande, pinces poitrine qui baillaient, faisaient des plus, mal positionnées et qui selon moi ne servaient strictement à rien. Cette robe était également beaucoup trop courte (pour moi).

Un peu vexée pour mon tissu, je ne m’avoue pas vaincue et en sélectionne un autre et m’y mets la veille de Noël (une habitude !). J’ai gardé la même taille mais en respectant les marges de couture, j’ai supprimé les pinces poitrine et ai décidé de mettre du passepoil pour souligner les empiècements (qui passent inaperçus sinon).

Mais voilà, j’ai fait un peu n’importe quoi, combiné à un patron qui me laisse un peu dubitative, ça donne une tunique qui ne me déplaît pas mais dont je ne suis pas une grande fan non plus.

Les problèmes qui viennent de moi : j’avais ajouté 5cm en hauteur mais au moment de couper (à la lueur de ma lampe), j’ai oublié le trait marqué à la craie et ai coupé au niveau du patron. Bon, c’était fini, cette robe serait définitivement trop courte.

Ensuite, j’ai complètement oublié d’insérer le passepoil au niveau des poches (et honnêtement, je crois que je me serais arraché les cheveux au niveau de la courbe de la poche). Je l’ai mis à l’empiècement devant mais ne suis absolument pas convaincue !

Donc en définitive, à part la suppression des pinces, mes modifications n’ont rien apporté !

Quant au patron lui-même, il est pas trop mal mais pas emballée non plus. Déjà, l’encolure est beaucoup trop serrée, c’est très désagréable à porter car elle remonte au fur et à mesure.

Après elle reste une couture rapide, avec quelques détails plutôt sympas malgré tout.

Patron : Xerea Dress de Pauline Alice
Taille : 40 pour 40 commerce
Fournitures :
– Coton et passepoil de Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– deux versions disponibles
– les poches originales
Les – du modèle :
– encolure trop serrée
– assez courte
– pinces poitrine qui faisaient des plis disgracieux à la couture avec l’empiècement côté/poche
Les modifications:
– passepoil à l’empiècement
– suppression pinces poitrine
A refaire ?
– Je ne pense pas

Bon… une couture en demie teinte mais que je porte malgré tout donc pas totalement un échec. Mais je me rends compte que j’ai quelques modèles D&D et Pauline Alice que je n’ai pas osé coudre… je pense que c’est un signe. Et malheureusement, je pense que c’est deux marques qui ne me correspondent plus du tout au niveau du style. Peut être que ceci explique cela !

En attendant, je m’en vais coudre mon superbe Kelly Anorak que j’espère vous montrer très bientôt !

3 réflexions au sujet de « Celle qui persiste et signe »

  1. Manue

    Je suis assez d’accord avec toi et je suis navrée d’avoir gâché mon joli tissu pour ce modèle aussi…
    allez, c’est de nos erreurs qu’on apprend!

    Retournons à nos Kelly!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.