Bilan lecture Janvier 2016

Houlala, mais nous sommes à la moitié du mois et je n’ai toujours pas publié mon bilan lecture de janvier…

En ce moment, au boulot, je croule sous les choses à lire, j’ai un peu de mal à en voir le bout. Mais je refuse de mettre en rayon un livre que je n’aurais pas lu, ça devient un peu difficile vu que mes journées ne font pas 36h et que je ne les passe pas qu’à lire.

Donc comme vous allez le voir, pour une grande partie, je ne les ai pas lus en totalité, juste les 100 premières pages histoire de voir quelle est l’histoire, le style pour pouvoir le conseiller au mieux.

Celui-ci, je l’ai acheté avec les conseils de mon amie libraire et l’année 2016 a commencé avec un coup de cœur. J’ai failli pleurer dans le train, c’est vous dire !

Le sujet est le suicide chez les adolescents. C’est généralement un sujet assez controversé, qui n’est pas toujours accepté par les adultes pour des adolescents. Je trouve qu’au contraire, la littérature jeunesse est là pour ça, parler de la vie, de leur vie.

Et ce roman, le fait vraiment très bien. Deux ados que tout oppose, mais tous les deux suicidaires pour des raisons diverses vont essayer de se raccrocher à la vie. A lire absolument !

(Pour le lycée)

Qui dit littérature jeunesse dit John Green avec Nos étoiles contraires (que j’ai trouvé pas mal mais sans plus). J’ai découvert récemment que cet auteur est très discuté (encore une fois dans les établissements scolaires) car il y a des scènes trop suggestives notamment avec la découverte de la sexualité. Je pense que faut pas les prendre pour des idiots, qui passent leurs samedis soirs à regarder des dessins animés. Et sauf s’ils ont des parents qui parlent avec eux à cœur ouvert de ces questions, encore une fois, qu’ils puissent trouver des réponses, voir que ce qu’ils vivent est normal a quelque chose de rassurant.

Bref, acheter le dernier de cet auteur était un peu obligé. Bon, je n’aime vraiment pas son écriture. J’ai lu le début et ai abandonné.

Plus drôle que le premier (un garçon qui tombe amoureux et se fait briser le cœur que par des Katherine). Il part avec son meilleur ami en virée.

(Pour le lycée)

Avec une collègue on participe au  Défi Babelio 2015-2016 qui présente 40 titres de littérature jeunesse très appréciés. Celui-ci en fait parti.

Des jeunes meurent brusquement en crachant du sang, ce qui contamine et tue tous ceux autour d’eux. Une enquête pleine de rebondissements pour éradiquer ce virus.

(Fin collège-lycée)

Celui-ci fait également parti de la sélection du Défi. Je l’ai très longtemps laissé dans ma pile. Il est composé de plusieurs photos truquées et originales (anciennes). Rien que la couverture me faisait un peu peur.

Un ado, proche de son grand-père qui a vécu la 2nde Guerre Mondiale et qui a été exilé sur une île britannique afin d’échapper au nazisme semble ne jamais avoir récupéré toute sa tête. Le jour où ce dernier meurt en tenant un discours mystérieux à son petit-fils, il décide de partir sur cette île retrouver cette étrange Miss Périgrine et comprendre enfin les histoires de son grand-père.

Je ne suis pas parvenue à rentrer dedans, je pense en grande partie à cause des réticences que j’avais avant de l’ouvrir et la pile de livres qu’il me reste encore à lire.

Il a eu le prix de l’Imaginaire. Je pense que c’est un bon roman, mais pour des lecteurs-trices averti-e-s.

(Fin collège, lycée)

Là encore, un livre de la sélection (on a lancé le prix avant les vacances alors je me suis vite dépêchée de lire ceux que j’avais en retard !)

Deux jeunes filles kidnappent un cheval qui sera tué le lendemain afin de l’emmener dans l’ouest des États-Unis, dans une plaine afin qu’il puisse retrouver sa vie de cheval et mourir tranquille.

Un road-trip vraiment sympa, assez léger mais qui touche tout de même quelques sujets sensibles comme la famille et la rechercher de buts.

(4è-3è-lycée)

Celui-ci m’avait terrifiée dès sa sortie en librairie. Sa couverture remplie vraiment son rôle et on sait d’emblée à quel genre d’histoire on va avoir à faire. Et j’avoue, les histoires qui font peur, ça ne passe pas trop chez moi. Comme je lis que le soir avant de me coucher, avoir cette couverture effrayante autant que son contenu ne me promettait pas que des beaux rêves.

J’ai préféré le lire rapidement dans le train pour voir un peu l’idée.

(3è-lycée)

Un très bon roman sur la transformation de jeune garçon à adolescent avec la découverte du sentiment amoureux, pas toujours facile à maîtriser.

On est dans la peau du garçon qui est tiraillé entre son amour pour Camille et sa posture de garçon qui ne doit pas être sensible.

J’ai beaucoup apprécié, il se lit vite et est efficace. Je le conseille.

(A partir de la 4è)

Dans la même collection que le précédent. J’ai moins accroché avec celui-ci. La narration n’est pas facile à suivre au début car beaucoup de retours en arrière.

Une ado en colère après sa famille, l’école, la société décide de fuguer. Elle trouve refuge chez une vieille dame qui a perdu la tête. Elle vont se soutenir à deux.

( A partir de la 4è)

Il s’agit ici d’un manga, chose que je ne lis que très rarement. Une ode aux livres et à leurs pouvoir ainsi qu’aux bibliothécaires.

J’ai bien aimé mais je ne suis pas sûre que mes élèves le trouvent à leur goût.

( A partir de la 4è)

Parce que je ne lisais que des choses pour les « grands », il faut que je réussisse aussi à lire pour les plus petits (je suis en cité scolaire, j’ai donc des élèves de la 6è à la terminale).

Une petite fille qui se trouve complètement banale, sans talent ni atout. Elle décide de copier ceux et celles proches d’elle qui ont quelque chose en plus… chaque tentative est un échec.

Mais tout finira bien !

Un livre pour les 6è, simple, un peu facile mais qui peut fonctionner.

 

C’est tout pour janvier.

Deux romans qui m’ont vraiment plu…

Et j’ai commencé février avec un qui est très bien aussi… et je vais devoir quitter mes lectures jeunesses car Marc Lévy a décidé de sortir son nouveau roman. Je ne peux pas le faire attendre 😉

Et vous, vos lectures ?

4 réflexions au sujet de « Bilan lecture Janvier 2016 »

  1. martine

    J’ai un peu décroché des lectures jeunesse mais on peut en trouvé des très belles ! D’ailleurs les auteurs pour les ados n’ont pas toujours écrit pour eux au départ, ce sont souvent les éditeurs qui les classent en jeunesse ! Ceux là je ne les connais pas mais j’ai déjà vu Miss Périgrine en comité de lecture (il date un peu, 2011) et il avait été bien apprécié même s’il est très particulier…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.