Archives pour la catégorie Carnet de lecture

Bilan lecture Février – Mars – Avril 2016

Il y a sacrément du laisser aller par ici…

Je vais commencer par rattraper mon retard dans mes bilans lecture.

Pour ne pas vous ennuyer je vais juste présenter mes préférés et passer rapidement sur les autres.

Marie Chartres a été une sacrée révélation pour moi. On suit deux jeunes garçons cassés par la vie. Tout en drôlerie et en sensibilité. J’ai vraiment beaucoup aimé !

Au début, il faut s’accrocher un peu, mais Marc Lévy est revenu à ses premières amours, pas son meilleur mais agréable et émouvant. Je le conseille pour les inconditionnelles du genre.

Une BD à lire ! Une petite fille née avec une forte pilosité. Elle a été élevée avec la routine de devoir se raser plusieurs fois par jours afin de s’intégrer à notre société où les filles ne doivent pas avoir un seul poil.

Basée sur une histoire vraie au moment de la colonisation et où l’île de la Réunion était encore l’île Bourbon. Une histoire d’esclavage, de découverte scientifique et le fait que l’homme blanc finit toujours par prendre le pouvoir et pas de façon glorieuse.

Ce livre est tout le temps sorti par les élèves, le deuxième tome a même été subtilisé… la curiosité m’a eue et j’ai tenté… comme eux j’ai été happée par cette histoire d’adolescent-e-s dont on efface la mémoire car ils-elles ont été arrêté-es pour actions criminelles. Seulement, peut-être que ce programme n’efface pas que les criminel-les…

J’avais beaucoup aimé Rouge Tagada, celui-ci est la suite. Ici on parle de harcèlement. Quand le quotidien d’une adolescente change d’un coup suite à la divulgation d’une photo d’elle les seins nus. A lire !

On est en immersion dans les vestiaires des garçons : moqueries, histoires de filles, pudeur et maltraitance… poignant, gênant, une BD à lire également.

Voilà pour les livres qui m’ont accrochés. Je n’ai pas forcément le temps de tous les lire car sinon je n’avance pas dans le travail donc ceux qui ne me tiennent pas en haleine de suite sont lus en diagonale ou carrément abandonnés (une fois que j’ai pu bien comprendre l’histoire, le style et l’âge des destinataires). Voici les autres :

Girl online de Zoé Sugg (bof bof bof), American dreaming’ de Pénélope Bagieu (je m’attendais à mieux), Roi de pique de Kat Spears (abandonné), Mon coeur battant de Laura Summers (mièvrerie !), Promise de Katy Condie (ça marche vraiment bien, mais je n’ai pas accroché), Et je danse aussi d’Anne-LAure Bondoux et Jean-Pierre Mourlevat (déception !), Ms Marvel de G. Willow Wilson(décidément, les comics ne sont pas mon trucs).

Mai est un excellent mois, il faudra que je vous raconte tout !

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

Bilan lecture Janvier 2016

Houlala, mais nous sommes à la moitié du mois et je n’ai toujours pas publié mon bilan lecture de janvier…

En ce moment, au boulot, je croule sous les choses à lire, j’ai un peu de mal à en voir le bout. Mais je refuse de mettre en rayon un livre que je n’aurais pas lu, ça devient un peu difficile vu que mes journées ne font pas 36h et que je ne les passe pas qu’à lire.

Donc comme vous allez le voir, pour une grande partie, je ne les ai pas lus en totalité, juste les 100 premières pages histoire de voir quelle est l’histoire, le style pour pouvoir le conseiller au mieux.

Celui-ci, je l’ai acheté avec les conseils de mon amie libraire et l’année 2016 a commencé avec un coup de cœur. J’ai failli pleurer dans le train, c’est vous dire !

Le sujet est le suicide chez les adolescents. C’est généralement un sujet assez controversé, qui n’est pas toujours accepté par les adultes pour des adolescents. Je trouve qu’au contraire, la littérature jeunesse est là pour ça, parler de la vie, de leur vie.

Et ce roman, le fait vraiment très bien. Deux ados que tout oppose, mais tous les deux suicidaires pour des raisons diverses vont essayer de se raccrocher à la vie. A lire absolument !

(Pour le lycée)

Qui dit littérature jeunesse dit John Green avec Nos étoiles contraires (que j’ai trouvé pas mal mais sans plus). J’ai découvert récemment que cet auteur est très discuté (encore une fois dans les établissements scolaires) car il y a des scènes trop suggestives notamment avec la découverte de la sexualité. Je pense que faut pas les prendre pour des idiots, qui passent leurs samedis soirs à regarder des dessins animés. Et sauf s’ils ont des parents qui parlent avec eux à cœur ouvert de ces questions, encore une fois, qu’ils puissent trouver des réponses, voir que ce qu’ils vivent est normal a quelque chose de rassurant.

Bref, acheter le dernier de cet auteur était un peu obligé. Bon, je n’aime vraiment pas son écriture. J’ai lu le début et ai abandonné.

Plus drôle que le premier (un garçon qui tombe amoureux et se fait briser le cœur que par des Katherine). Il part avec son meilleur ami en virée.

(Pour le lycée)

Avec une collègue on participe au  Défi Babelio 2015-2016 qui présente 40 titres de littérature jeunesse très appréciés. Celui-ci en fait parti.

Des jeunes meurent brusquement en crachant du sang, ce qui contamine et tue tous ceux autour d’eux. Une enquête pleine de rebondissements pour éradiquer ce virus.

(Fin collège-lycée)

Celui-ci fait également parti de la sélection du Défi. Je l’ai très longtemps laissé dans ma pile. Il est composé de plusieurs photos truquées et originales (anciennes). Rien que la couverture me faisait un peu peur.

Un ado, proche de son grand-père qui a vécu la 2nde Guerre Mondiale et qui a été exilé sur une île britannique afin d’échapper au nazisme semble ne jamais avoir récupéré toute sa tête. Le jour où ce dernier meurt en tenant un discours mystérieux à son petit-fils, il décide de partir sur cette île retrouver cette étrange Miss Périgrine et comprendre enfin les histoires de son grand-père.

Je ne suis pas parvenue à rentrer dedans, je pense en grande partie à cause des réticences que j’avais avant de l’ouvrir et la pile de livres qu’il me reste encore à lire.

Il a eu le prix de l’Imaginaire. Je pense que c’est un bon roman, mais pour des lecteurs-trices averti-e-s.

(Fin collège, lycée)

Là encore, un livre de la sélection (on a lancé le prix avant les vacances alors je me suis vite dépêchée de lire ceux que j’avais en retard !)

Deux jeunes filles kidnappent un cheval qui sera tué le lendemain afin de l’emmener dans l’ouest des États-Unis, dans une plaine afin qu’il puisse retrouver sa vie de cheval et mourir tranquille.

Un road-trip vraiment sympa, assez léger mais qui touche tout de même quelques sujets sensibles comme la famille et la rechercher de buts.

(4è-3è-lycée)

Celui-ci m’avait terrifiée dès sa sortie en librairie. Sa couverture remplie vraiment son rôle et on sait d’emblée à quel genre d’histoire on va avoir à faire. Et j’avoue, les histoires qui font peur, ça ne passe pas trop chez moi. Comme je lis que le soir avant de me coucher, avoir cette couverture effrayante autant que son contenu ne me promettait pas que des beaux rêves.

J’ai préféré le lire rapidement dans le train pour voir un peu l’idée.

(3è-lycée)

Un très bon roman sur la transformation de jeune garçon à adolescent avec la découverte du sentiment amoureux, pas toujours facile à maîtriser.

On est dans la peau du garçon qui est tiraillé entre son amour pour Camille et sa posture de garçon qui ne doit pas être sensible.

J’ai beaucoup apprécié, il se lit vite et est efficace. Je le conseille.

(A partir de la 4è)

Dans la même collection que le précédent. J’ai moins accroché avec celui-ci. La narration n’est pas facile à suivre au début car beaucoup de retours en arrière.

Une ado en colère après sa famille, l’école, la société décide de fuguer. Elle trouve refuge chez une vieille dame qui a perdu la tête. Elle vont se soutenir à deux.

( A partir de la 4è)

Il s’agit ici d’un manga, chose que je ne lis que très rarement. Une ode aux livres et à leurs pouvoir ainsi qu’aux bibliothécaires.

J’ai bien aimé mais je ne suis pas sûre que mes élèves le trouvent à leur goût.

( A partir de la 4è)

Parce que je ne lisais que des choses pour les « grands », il faut que je réussisse aussi à lire pour les plus petits (je suis en cité scolaire, j’ai donc des élèves de la 6è à la terminale).

Une petite fille qui se trouve complètement banale, sans talent ni atout. Elle décide de copier ceux et celles proches d’elle qui ont quelque chose en plus… chaque tentative est un échec.

Mais tout finira bien !

Un livre pour les 6è, simple, un peu facile mais qui peut fonctionner.

 

C’est tout pour janvier.

Deux romans qui m’ont vraiment plu…

Et j’ai commencé février avec un qui est très bien aussi… et je vais devoir quitter mes lectures jeunesses car Marc Lévy a décidé de sortir son nouveau roman. Je ne peux pas le faire attendre 😉

Et vous, vos lectures ?

Bilan lecture : Septembre – Octobre 2015

En avant pour mes lectures des deux derniers mois:

im@mie de Susie Morgenstern

Quand un adolescent part pour un an chez sa grand-mère en étant privé de tout moyen de communication… Drôle mais j’avoue ne pas avoir été transcendée, une impression de déjà vu.

U4 de Yves Grevet

Peut-être vous passé-e-s à côté de la saga de la rentrée, la série U4, 4 auteurs, 4 personnages, le même univers.

J’ai commencé avec Koridwen. Un violent virus a déraciné 90% de la population, seuls les adolescents ont survécu. Koridwen, championne d’un jeu vidéo parcourt la France en direction de Paris pour essayer de remonter le temps et sauver l’humanité.

L’idée est bonne mais j’ai trouvé le récit assez lent. Je n’ai pas accroché plus que ça, je ne suis pas sûre de lire les autres. Par contre, gros succès au boulot !

La voix de la meute de Gaïa Guasti Tome 1-2-3

Trois adolescents qui ont grandi ensemble sont mordus par des loups… peu après ils se transforment et doivent apprendre à vivre avec ces changements dans leurs corps et comprendre ce qui se passe.

Comme ça, je ne n’aurais pas lu ces romans mais croyez moi, une fois commencé j’ai enchaîné les 3 tomes en quelques jours (ils sont assez courts). Du suspense, de l’émotion, vraiment bien écrit. Mon coup de coeur de septembre.

Qui veut le coeur d’Artie Show de Emmanuel Trédez

Roman CM2-6è de la sélection du Prix des Incos. Une enquête au collège pour savoir qui est le mystérieux poète qui envoie des lettres à plusieurs filles du collège.

J’avoue ne pas être une très grande fan de la littérature jeunesse pour les 6e. Mais histoire sympa avec plusieurs exercices littéraires.

Huit saisons et des poussières de Séverine Vidal

Roman CM2-6è de la sélection du Prix des Incos. Quand un père parti au front revient à la maison. J’ai trouvé ce petit album intéressant et sensible sur comment les familles pouvaient vivre l’absence.

Banzaï Sakura de Véronique Delamarre Bellégo

Roman CM2-6è de la sélection du Prix des Incos. Sur la différence, la culture japonaise avec quelques touches de lutte contre le sexisme ou le racisme. Intéressant.

Justice pour Louie Sam de Elizabeth Stewart

Sélection pour le prix des lecteurs de la Sarthe. Reprend le seul lynchage raciste qui a eu lieu au Canada au 19e siècle. L’idée était intéressante mais je n’ai pas réussi à rentrer dedans. Je l’ai abandonné et ai lu les notes de l’auteur sur l’histoire véritable.

Le coeur n’est pas un genou que l’on peut plier de Sabine Panet

Défi Babelio 2015-2016.Sur les traditions religieuses, le mariage forcé. Traité de façon simple, rapide et légère mais sympa tout de même.

Là où naissent les nuages de Annelise Heurtier

Défi Babelio 2015-2016. Une adolescente qui ne s’aime pas part en voyage humanitaire en Mongolie. Il s’agit d’un récit initiatique.

Ayant beaucoup de choses à lire, j’avoue que j’ai décidé de ne pas aller au bout de celui-là.

Tous les héros s’appellent Phénix de Nastasia Rugani

Sélection Prix des lecteurs de la Sarthe. Alors là, c’est mon coup de coeur. Il m’a happée et hantée un sacré moment. Un roman vraiment très fort sur la maltraitance. A lire absolument.

Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Après celui d’avant, imaginez que le prochain avait une sacrée pression ! Ce livre issu de la sélection du Défi babelio 2015-2016 m’avait été conseillé fortement par une élève. Mais je n’ai pas réussi à rentrer dans cette univers de fantaisy ni à m’attacher à Ophélie qui est mariée de force à un homme mystérieux qui ne la regarde même pas.

Ma mère, le crabe et moi de Anne Percin

J’aime beaucoup cette auteure donc j’étais pressée de lire son dernier roman assez court. Le thème : le cancer du sein. Et bien, même si le sujet est lourd, l’écriture et le récit ne l’est pas du tout. Au contraire, on rit beaucoup avec ce livre, il fait du bien.

Mauvais fils de Raphaële Frier

Autre roman lourd sur l’homosexualité et le rejet des parents. Très fort, à lire aussi.

Encore une fois de très bons romans. Je me rends compte depuis un moment que je ne lis quasiment plus de romans adultes. Déjà parce que je lis tous les livres que j’achète, ce qui me demande un peu de temps et que je trouve que la littérature jeunesse est vraiment de grande qualité. Il y en a pour tous les goûts et ça a beau être pour des adolescents, les thèmes abordés peuvent être sérieux, lourds et je suis souvent touchée par ces romans.

Et vous, vos lectures? Vous en lisez de la littérature de jeunesse?

 

Bilan lecture : Juillet – Août 2015

Il est temps que ce blog fasse sa rentrée !

Pas trop eu le courage de l’alimenter durant les vacances, la machine à coudre à quelque peu tourné au ralenti mais j’en ai profité pour lire un peu plus que d’habitude !

Alors, place au bilan de l’été:

– Le choeur des femmes, Martin Winckler

Son discours sur la femme, ses droits, sa sexualité me plaisaient et j’ai plutôt bien accroché… jusqu’à ce qu’on me dise que dans la vie l’auteur a le comportement de médecin qui sait tout, pile ce qu’il reproche… j’avoue que ça m’a un peu échaudée, plus le fait que le thème peut être lourd, j’ai préféré l’abandonner au bout d’une bonne centaine de pages.

La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon

Généralement, quand je suis dans une mauvaise phase livresque, c’est pour plusieurs livres…

Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire notamment à cause de la narration. C’est un livre avec de très bons échos donc peut-être que je le reprendrai un autre jour.

L’arabe du futur, Riad Sattouf

La partie 2 de sa Bande dessinée. Si vous avez aimé la première partie, foncez sur la suite !

– La trilogie des Hunger Games de Suzanne Collins.

A force de voir les élèves les emprunter inlassablement, il était temps que je les lise et cette trilogie est vraiment très bien ! J’ai été happée totalement par cette histoire d’un autre monde post-apocalyptique avec une certaine critique de notre société et du contrôle sur nos vies par le pouvoir, la propagande et la manipulation. Je comprends aisément pourquoi cette saga a eu autant de succès.

Une vraie adolescente en retard sur la mode de 5 ans!

Comme un feu furieux, Marie Chartres

Dans un monde très froid une famille perd pied quand un gros bateau arrive dans le village… un lourd secret doit alors être révélé. Très poignant et émouvant, une lecture rapide mais très forte.

Tant que nous sommes vivants, Anne-Laure Bondoux

Une histoire très poétique, parfois pleine d’espoir et parfois très triste, encore une fois un roman très touchant qui fait réfléchir à notre façon d’accueillir l’étranger.

Désir d’être punk, Bélen Gopegui

J’ai d’abord choisi ce livre car j’aimais beaucoup la couverture puis parce qu’il y avait un parallèle avec l’attrape cœur de Salinger qui reste un livre fétiche de mon adolescence.

Mais je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage ni à l’histoire, j’ai préféré abandonner.

– Les 3 tomes de Divergente, Veronica Roth

A l’instar des Hunger games, il fallait que je les lise. Peut-être plus poussifs que les HG, j’ai tout de même pris plaisir à les lire, même si là encore, c’est assez triste.

Ici, on est plus sur la construction de l’identité et la complexité de la nature humaine.

12 ans, 7 mois, 11 jours, Lloris Murail

Très fan des romans de sa soeur, je n’ai pas été très emballée par ce roman. Petit garçon abandonné par son père en pleine forêt avec les ouvrages de Thoreau. Univers tendu et noir.

Les 3 vies d’Antoine Anarcharsis, Alex Cousseau

Pour celui-ci, je n’ai lu que la 1ère partie (une centaine de pages) où le narrateur est dans le ventre de sa mère au temps de la Traite des noirs. Je n’ai pas aimé cette narration et j’ai trouvé l’histoire trop  longue à se mettre en place. Je l’ai abandonné.

Finalement, cet été fût sous le signe des trilogies et quelques abandons, mais globalement ravie de mes lectures !

***

reading challengeUn livre qui est devenu un livre : Hunger games et Divergente

Un livre écrit par quelqu’un de moins de trente ans: Divergente (l’auteur avait 22 ans au moment du 1er!)

Une trilogie : Hunger games et Divergente

Un livre avec un triangle amoureux : Hunger games (pfff, elle n’a fini avec celui que je voulais !)

Un livre qui vous a fait pleurer : Divergente (bon je n’ai pas pleuré, mais la gorge serrée et triste ! Mais pourquoi ?!!)

Bilan lecture : Avril – Mai – Juin 2015

J’ai pris du retard dans mes bilans lecture, alors je vais tout rattraper d’un coup!

Allez, 3 mois de lecture d’un coup, mais rien d’extravagant!

Et soudain tout change, Gilles Legardinier.

Pour ce livre, l’auteur se met dans la peau d’adolescents et je trouve qu’il y arrive très bien. Les sentiments sont justes, c’est un roman moins léger qu’à son habitude mais toujours très émouvant.

Entre chiens et loups, Tome 1 à 3, Mallory Blackman

Un gros pavé en feuille toute fine… j’ai mis du temps à m’y mettre et au final j’ai dévoré le tome 1. Une histoire d’amour et d’amitié, mais aussi sur le racisme, la résistance et la lutte nécessaire pour briser tout ça… mais aussi le poids et les ombres de tous les morts qui rendent les luttes très compliquées.

J’ai enchaîné de suite le tome 2 qui m’a déçue car j’ai eu une impression de cassure avec l’essence du sujet (la société, le poids de la différence, la résistance…), le souffle est revenu avec le tome 3 mais je n’ai pas réussi à continuer avec le tome 4, ça faisait trop d’un coup.

Les autodafeurs, Tome 3. Marine Carteron

J’ai retrouvé avec plaisir la joyeuse bande d’ado qui se bat pour que toute la connaissance du monde ne soit pas sous l’emprise d’une seule et même personne.

J’aime l’humour grinçant des personnages mais aussi la ligne de fond qui revient sur le fait que les médias, notre façon de nous s’informer peut servir les plus malhonnêtes et nous faire lire, voir, croire ce qu’ils veulent, même si très loin de la vérité.

L’instant présent, Guillaume Musso

Je serais bien incapable de vous parler de ce roman, je l’ai oublié et ne souhaite même pas aller me la remémorer tant je suis en colère. Je pense qu’il est temps que l’auteur arrête de se moquer de ses lecteurs et que faire la même fin depuis au moins 3 ans, n’est pas très original!

L’arabe du futur, Riad Sattouf (BD)

Une BD qui était dans la pile à lire depuis un moment et j’ai beaucoup aimé. L’enfance de l’auteur entre la Libye et la Syrie. Le tome 2 est en cours de lecture.

Belle gueule de bois, Pierre Deschavannes

Sélectionné pour le Prix des lecteurs de la Sarthe. Un petit roman graphique sur la relation émouvante entre un fils et son père alcoolique. Superbe

Chœurs de femmes tziganes, Claire Auzias

Une suite de témoignages de femmes tziganes sur leurs conditions en tant que communauté, femmes… très intéressant.

***

Un point Reading Challenge

reading challengeUn livre avec plus de 500 pages: Entre Chiens et loups, je crois que j’ai lu environ 1200 pages.

Un livre qui se passe dans différents pays: L’arabe du futur. On passe en Libye, en Syrie, en France.

Un livre que vous pouvez lire en une seule journée: Belle gueule de bois, lu en même pas une heure.

Un livre qui se passe au lycée: Et soudain tout change.

Et vous, en ce moment, vous lisez quoi?

Bilan lecture: Mars 2015

Oui, ce blog tourne légèrement au ralenti en ce moment.

Peut-être parce que ma machine à coudre ne tourne plus depuis quelques semaines par manque de motivation et grande fatigue.

Le fait que je parte en vacances prochainement ainsi que je déménage ne va pas aider non plus !

Patience, je reviendrai !

 

Pour le moment, je peux faire part de ce qui continue à avancer : la lecture (le tricot aussi, mais c’est moins rapide !)

Les femmes s’en vont en luttes ! Histoire et mémoire du féminisme à Rennes (1965-1985), Lydie Porée et Patricia Godard

Les auteures venaient à Angers présenter leur livre dans une petite librairie. C’est quand même mieux d’avoir lu le livre.

Je l’ai trouvé captivant ! Ca a beau être un documentaire plutôt « historique », il se lit très facilement.

J’ai pu mieux cerner les grandes luttes féministes d’avant loi Veil, mais aussi les déceptions dues à cette loi. Cependant il est assez terrifiant de voir que la condition féminine a encore beaucoup de combat à mener.

Un livre très documenté, avec beaucoup de témoignages d’ancien-ne-s militant-e-s le tout illustré de photos et images d’archives.

Fraise tagada, Charlotte Bousquet

Une BD très sympa pour le collège. Quand l’amitié devient fusionnelle jusqu’à ne plus être une simple amitié.

Sur la construction de soi.

Charlotte de David Foenkinos

Généralement, les livres qui ont des prix je les fuis un peu, mais celui là je n’en entendais que du bien, j’aime bien cet auteur et en plus, je ne suis pas déçue par les prix Goncourt lycéens.

Et j’ai bien fait car j’ai pris énormément de plaisir avec cette lecture.

Pas toujours très enjouée (la peintre Charlotte Salomon n’a pas eu une vie facile), le début du roman commence très fort.

Ses chapitres et phrases courts font qu’on avance vraiment très vite.

Celle que je ne suis pas, Vanyda

J’avais vu mes élèves de collège l’année dernière se les arracher. Je les ai achetés pour mon établissement et je ne regrette pas ! La construction de cette adolescente, Valentine qui est un peu hapée par son groupe de copines, qui n’arrive pas à se sentir tout à fait à sa place.

Pas pleurer, Lydie Salvayre

Celui-ci aussi on m’ en avait dit beaucoup de bien. Sur la guerre civile en Espagne.

Le sujet m’intéressait vraiment mais la construction est particulière et me demandait trop d’efforts en cette période de grande fatigue. Je pense qu’il vaut le coup, je le mets de côté.

Celle que je voudrais être, Vanyda

Tome 2 de la série. Valentine entre au lycée et s’émancipe petit à petit de son groupe… même si ce n’est pas facile et que ça signifie grandir.

Le combat ordinaire, intégrale, Manu Larcenet

Un auteur que j’aime beaucoup. Un reporter photo qui vraiment ne peux plus parcourir le monde pour le photographier. Un peu dépressif sur les bords, une peur farouche de l’engagement… mais il n’a pas le choix que d’avancer.

J’ai vraiment beaucoup aimé !

 ***

Bilan du Reading Challenge

– un livre écrit par une femme: les BD de Vanyda

– Un livre dont le titre est un seul mot: Charlotte

– Un livre documentaire: Les femmes s’en vont en lutte

– Un livre qui a gagné un prix littéraire: Charlotte

– Un livre inspiré d’une histoire vraie: Charlotte

 reading challenge

Bilan lecture: Février 2015

Petit bilan pour le mois de février, mais qu’importe.

Elle et lui, Marc Lévy

Je trouve qu’avec ce roman, Marc Lévy renoue avec le style de ses débuts, pour mon plus grand plaisir. De plus, on retrouve Arthur et Lauren, ces deux héros de Et si c’était vrai et Vous revoir.

En fan de Marc (oui, nous sommes devenus intimes avec toutes ces années), j’ai beaucoup apprécié cette lecture, qui fait du bien.

La Balade de Yaya, Tome 1 à 3., JM Omont et G. Zhao

Je n’ai pas été transportée par cette lecture. Elle est intéressante mais elle n’a pas su me captiver. Je ne lirai pas les autres tomes.

***

Bilan du Reading Challenge

– « Un livre publié cette année » pour le Marc Lévy

reading challenge

Et vous, que lisez-vous en ce moment?

1 roman, 2 BD

Après la vague d’Orianne Charpentier

Sélectionné pour le prix des lecteurs de la Sarthe.

Maxime et sa famille sont en vacances dans une ville de l’océan indien en décembre 2004. Alors que ses parents et son grand frère partent visiter un temple, Maxime décide de rester sur la plage. Jade, sa sœur jumelle reste avec lui. Apparaît alors la vague qui va emporter tout sur son passage. Jade ne reviendra pas.

Maxime doit alors apprendre à vivre sans elle, avec cette culpabilité qui le ronge. Comment surmonter la perte d’un être cher ?

Quel est le sens de la vie ? Des épreuves que nous devons affronter ? Ce livre décrit les différentes phases du deuil d’un être cher.

C’est un témoignage puissant et émouvant. C’est à la fois triste et en même temps plein d’espoir.

On ferme le livre en repensant à sa vie, aux épreuves endurées, au pourquoi : pourquoi vivons-nous ? Pourquoi restons-nous ?

Pour comprendre que finalement, la vie est un cadeau.

***

Le chien qui louche d’Etienne Davodeau

Fabien est surveillant au Louvre. Lorsqu’il rencontre la famille de sa compagne, Mathilde, les frères de cette dernière lui font une drôle de demande : est-ce que la toile de leur arrière grand-père pourrait être exposée au Louvre ?

Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ? Qui peut décider de ce qui doit être considéré comme une œuvre ou non ?

 ***

Celui qui n’existait plus de Rodolphe et Gus Van Tinthout

Celui qui n'existait plus

Norman Jones s’ennuie dans la vie. Il profite de l’effondrement des tours jumelles, où il aurait dû être pour se faire passer pour mort et refaire sa vie.

Il part à travers le pays, mais est-ce si facile de tout quitter et changer de vie ?

On est dans la tête de cet homme qui ne se sent plus à sa place dans sa vie, qui rêve d’autre chose et qui voit dans le drame du 11 septembre une opportunité de refaire sa vie.

Mais très vite on se rend compte qu’il n’est pas simple de tout ré-écrire, place aux doutes, à la solitude et l’envie de revenir en arrière, mais est-ce possible ?

Nos étoiles contraires

de John Green

9782092543030Pour la 4è de couverture, c’est ici.

Ce livre, j’en entendais parler depuis plusieurs mois. Tout le monde me disait qu’il était absolument génial, qu’il fallait le lire…

Et comme bien souvent, un peu déçue. Attention, ce livre est bien. Une histoire d’adolescents touchés par le cancer mais aussi touchés par les premiers amours véritables. On y croit, on espère…

Mais alors pourquoi déçue? Tout simplement qu’à force de me dire qu’il est génial, je m’attends à un truc vraiment génial et je suis généralement déçue. C’est d’ailleurs pour ça que je ne lis ni regarde les trucs à la mode, les trucs IN comme on dit, qu’il faut absolument avoir lu ou vu pour être crédible.

Et bien, je l’ai lu, c’est une bonne histoire, je l’achèterai pour mon CDI mais vraiment, je n’aime pas lire après qu’on m’ait fait l’article…

Finalement, c’est ce que je fais avec vous à chaque article… j’espère que je ne gâche pas vos lectures!

***

En ce moment, je lis:

Les Spellman se déchaînent de Lisa Lutz

Le chien qui louche de Etienne Davodeau

Spellman et associés

de Lisa Lutz

spellman-et-associes1Pour la 4è de couverture, c’est ici.

Je vous en avais déjà parlé de ce livre car c’est un coup de coeur.

Je ne vais jamais dans le rayon policier des librairies car je n’aime pas, j’ai besoin de me détendre en lisant. Un jour ma petite maman m’a mis entre les mains ce livre et depuis, je suis fan. Heureusement pour moi, l’auteur sort environ tous les 2ans un nouveau tome (chaque livre se finit).

Lors de ma dernière visite en librairie, je suis tombée sur le dernier tout à fait par hasard (je crois que j’aurais pu sauter, danser et crier dans la librairie, mais je n’ai pas osé!).

Et là, j’ai recommencé: j’ai décidé de tous les relire avant de lire le dernier.

Donc, voici le premier. J’adore l’héroïne principale, son côté complètement névrosé. Et sa famille complètement oppressante, bref, c’est drôle, très drôle, j’adore. Le tout écrit avec un ton léger et dynamique.

Si vous cherchez une lecture sympathique pour les vacances je vous conseille le 1er tome et dites moi ce que vous en avez pensé!