Celle qui avait trouvé SON tee-shirt #3

p1040819Ce patron commence à être bien connu par ici car déjà cousu deux fois. Au cours d’une sortie dans mon magasin habituel pour trouver un fermoir pour mon pantalon, je suis revenue avec plusieurs tissus (c’est toujours comme ça) dont plusieurs beaux jersey coton. Je trouve compliqué de trouver des jersey coton ailleurs que sur internet. Alors pour une fois qu’il y en avait, j’ai craqué.

p1040817Au début j’avais pensé à un Plantain… mais j’avais pris trop peu de tissu et au final je n’étais pas très convaincue. J’ai donc trouvé ce jersey bleu marine dans mon stock et ai pensé à me faire un 3ème Lane Raglan, les deux premiers étant beaucoup portés.

p1040812Pour cette version, je n’ai pas fait dans l’originalité pour les tissus : les motifs pour les parties principales et l’uni pour les manches. Je n’avais pas assez de bleu pour faire le col et la bande des hanches. Tant pis, j’ai joué avec les surpiqûres.

p1040820Double surpiqûre sur tous les empiècements avec un fil vert pour le tissu à motifs. Encore une fois j’ai dû recoudre le col car la première version était trop lâche. J’ai alors trouvé un tuto expliquant comment mesurer la bande d’encolure : la longueur de l’encolure * 0.80. Ce fut la bonne opération car au deuxième essai mon encolure était bonne.

p1040823Surpiqûre également aux poignets, de chaque côté du corps mais aussi au niveau de la bande des hanches.

p1040816C’est vraiment un modèle que j’apprécie beaucoup et à porter il est très agréable. Le dernier que j’avais cousu était trop court (je ne sais pas pourquoi). Pour celui-ci j’ai rajouté 5cm aux manches et 6cm pour le corps. Il est parfait !

p1040811Effectivement, on ne pourra pas dire que je fais dans la sobriété au niveau de mes choix vestimentaires… ce n’est pas très passe-partout. Mes cher-es élèves se moqueront peut-être 😉

p1040828Rien d’autre à signaler sur la réalisation de ce modèle qui est très facile à coudre et à comprendre, bien qu’en anglais (les dessins suffisent). Mais étant donné qu’il s’agit de mon 3ème, il est peut-être temps que je me trouve une autre valeur sûre !

p1040822Je crois que je ne parviendrai pas à faire ce modèle avec un seul tissu tellement j’aime cette découpe raglan !

p1040813

Patron : Lane Raglan de Hey June Handmade
Taille : L pour 40 commerce
Fournitures :
– Jersey coton de chez Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
-Les manches raglans
– les possibilités d’associations de tissus
– son look décontracté
Les – du modèle :
– Aucun
Les modifications:
– + 5cm aux manches
– + 6cm au corps
A refaire ?
– Qui sait ?!

p1040808

A bientôt !

Celle qui avait tricoté le gilet de ses rêves

p1040802Ce gilet, c’est toute une histoire. J’en ai rêvé très longtemps (après avoir vu cette version) et ai passé beaucoup de temps dessus (7 mois !)

On peut le dire, ce fut un tricot boulet… avec lui je me suis arraché les cheveux, pleuré (oui oui), douté mais maintenant qu’il est fini, je l’adore, je suis fière et ne fais que le porter.

p1040796Comme je viens de le dire, je suis tombée en admiration devant ce modèle qui représente l’idéal de ma garde robe, sophistiqué, décontracté, long… Seulement, il fallait pas mal de laine, donc un budget conséquent et avouons-le, j’avais très peur de ne pas être à la hauteur et qu’il ne voit jamais le jour.

p1040799J’ai profité de mon anniversaire pour me jeter à l’eau et acheter laine et patron. J’ai porté mon dévolu sur la laine Bohème de Fonty, fabriqué dans la Creuse. Un mélange de coton et de lin agréable à tricoter… par contre, les pelotes sont une vraie galère. Le fil de début de pelote avait tendance à ressortir et je me retrouvais avec des gros nœuds à démêler (les deux extrémités de fil se tortillant ensemble). Mais à part ça, de belles couleurs et une belle qualité. A voir maintenant son évolution dans le temps.

p1040801Le patron quant à lui c’est une mine de petits détails qui font selon moi toute la différence ! Et qui permettent aussi de ne pas s’ennuyer. C’est un patron en anglais (ce qui complique mon affaire des fois). La grosse majorité du gilet est en jersey où on alterne les couleurs. Il y a des parties texturées (point très simple) qui donne du relief et font son originalité.

p1040806Par exemple: un rappel du turquoise dans la ligne qui a servi pour relever les mailles de l’encolure, la bordure de la poche qui se monte à part et s’intègre par la suite au gilet… mais aussi toute le rabattage des mailles en i-cord avec 3 aiguilles au moment de rabattre le corps du gilet + les poches. Tout cela m’a donc permis d’apprendre différentes techniques et confère au gilet une finition vraiment top.

p1040805Le souci du détail est même jusque dans le fond de poche rayé ! On ne peut pas dire, Rililie a eu à cœur de nous offrir un patron réfléchi et chouette.

Globalement, il n’est pas super compliqué mais : il est long (en aiguilles 4mm ) et certaines parties étaient compliquées à comprendre pour moi. Il faut savoir que je ne suis pas une pro du tricot et une grande stressée. Donc dès que les explications étaient un peu opaques pour moi c’était un peu panique à bord ! Généralement au bout de 15 lectures et 15 traductions je finissais par comprendre (ce qu’une autre aurait compris en 2 secondes).

p1040797Ce qui m’a posé le plus de problème a été cette satanée bande d’encolure. Là j’ai bien cru qu’il ne verrai jamais le jour. Je ne comprends pas cette technique de relever les mailles. Je ne tombe jamais bien. Je crois que je ne sais pas repérer les mailles. J’ai refait cette étape au moins 3 fois. La bande tricotée et tout le gilet rabattu en i-cord, j’essaie mon gilet et c’est le drame : mon encolure est trop petite donc le bas du gilet remontait au niveau du ventre avec d’horribles fronces et l’encolure tirait beaucoup trop !

p1040804Il a donc fallu tout défaire. La bande d’encolure pas trop de problème mais il faut savoir qu’il n’y avait pas de mailles à relever sur le bas du gilet, les poches et à l’arrière de l’encolure. Tout le problème pour moi était de ne pas rater de mailles au moment du détricotage et de toutes les remettre sur l’aiguille…

p1040800Une fois cette étape réussie, j’ai voulu essayer le gilet (sans les manches)… et ma première réflexion a été : on dirait le gilet du Père Noël est une ordure. Là j’étais démoralisée ! Mais comme il me restait plus que les manches, j’ai malgré tout continué… heureusement !

p1040798Ça n’a pas été un tricot facile mais maintenant qu’il est terminé, je ne regrette pas. Il est assurément une pièce importante de ma garde robe, celle qu’on met sans se poser de question. J’aime sa longueur, avec l’avant plus court que l’arrière et tous ses petits détails. Je suis contente des couleurs également qui sont faciles à marier.

p1040803Par contre, je ne sais pas si je serai capable de le refaire 😉

Taille : M pour 40 commerce
Fournitures :
– Laine Bohème de Fonty achetée chez Laine et tricot
– Coloris : 2 pelotes de Turquoise (361), 8 orage (362) et 3 gris clair (363)
– aiguilles : 4.5 – 4 – 3.5 mm
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– les détails multiples
– son côté loose
– différentes techniques avec tutos vidéos ou photos
Les – du modèle :
– je n’en vois pas
Les modifications:
– aucune
A refaire ?
– J’aimerais mais c’est un sacré projet

 

Et une dernière photo pour la route (quand l’ISO est trop petit et qu’on bouge en même temps !)

p1040794A bientôt !

Enregistrer

Celle qui avait un coup de coeur

p1040774Quand Manue m’a demandé si je voulais coudre la Tunique Cheyenne, il a fallu que j’aille voir de quoi elle parlait car je n’avais pas vu passer ce modèle. Et franchement, quand je l’ai découvert, j’ai totalement craqué, ce modèle était fait pour moi !

p1040763Et c’est un réel coup de cœur ce patron ! Il faut savoir qu’il est en anglais donc j’étais encore une fois un peu stressée, mais heureusement, il y a un sew-along plutôt bien fait et clair. J’ai tout fait avec et ça a bien roulé dans l’ensemble !

p1040776Il s’agit d’un modèle simple mais avec de nombreux détails et un soucis de belles finitions. J’étais un peu angoissée par la patte de boutonnage mais finalement, tout s’est bien passé. J’ai connu des misères avec le col car il ne dépassait pas assez ce qui fait qu’en le retournant, il ne « prenait » pas le reste de la chemise.

Ce modèle a également une version chemise avec son col de chemise. Pas encore tenté, un jour sûrement !

p1040764J’aime beaucoup sa forme arrondie de tunique. J’ai choisi la version longue, je préfère cette longueur sur moi. L’arrière est légèrement plus long que l’avant.

L’intégralité de la tunique est en couture anglaise ou alors les coutures sont cachées. Bref, une tunique aussi belle d’extérieur que d’intérieur.

Les marges de coutures sont comprises mais il faut bien suivre ses explications car elle explique à combien il faut coudre en fonction des étapes. Je me suis servie de ce tableau de conversion pour ne pas me tromper.

p1040791Après le col, j’ai perdu beaucoup de temps avec les manches. Je voulais des manches longues mais je n’ai pas du tout compris le fonctionnement de la patte capucin. Le sew-along est globalement bien fait mais il y a des petits manques. Notamment pour cette fameuse patte capucin. Je trouve qu’elle va trop vite et ne montre pas toutes les étapes intermédiaires… et malheureusement pour moi, celles qu’il me fallait. Incapable de faire se superposer les deux côtés de la patte. J’ai alors coupé la manche en version 3/4.

Là encore, ce n’est pas une réussite. Je n’ai pas compris le « pliage » et quand j’ai voulu coudre ma boutonnière,  je me suis rendue compte que ça n’allait pas du tout ! Tant pis, j’ai fait ma lâche et ai fermé les yeux !

p1040765Des petits couacs mais rien de bien méchant non plus ! Juste de quoi prévoir une nouvelle marge de progression. Je suis en train de coudre ma deuxième et ai de nouveau coupé en manches longues. Je compte m’y atteler de plus près, en espérant que ça va le faire cette fois !

Vraiment, je suis conquise par ce modèle. Je le trouve bien coupé, simple mais plein de détails qui permettent d’être fière de sa couture. De plus, elle est très confortable, assurément, cette tunique va devenir une pièce importante de mon dressing (en plus, ce tissu n’est pas du tout froissé en sortant de la machine à laver !)

Taille : 8/10 pour 40 commerce
Fournitures :
– tissu un peu stretch – Tissus de la mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– les différentes versions possibles (longueurs tunique et manches + tunique ou chemise)
– plusieurs détails + jolies finitions
– un sew-along qui aide bien
Les – du modèle :
– l’étape des fentes aux manches qui mériteraient d’être plus explicitée
Ma version:
– Version tunique (view B)
– version longue
– manches 3/4
A refaire ?
– Oui, une deuxième est en court et il y en aura d’autres !

A bientôt !

Enregistrer

Celle qui avait cousu un pantalon

p1040751Ça faisait un bon bout de temps que je souhaitais coudre un pantalon. Mais pour moi, c’est une sacrée pièce car je savais que ça allait être une vraie galère. Car dans le commerce, je peux faire 5 magasins différents et ne pas en trouver un seul qui m’aille. Soit mes cuisses et mes fesses (voir mes mollets !) ne passent pas soit on pourrait être deux au niveau de la taille.

Bref un réel casse-tête pour moi de trouver un pantalon. Alors l’idée d’avoir un patron de pantalon qui m’aille me donnait envie.

p1040719Avec La cie des Petits Princes et Caro Bidouilles on s’est lancé le pari fou de coudre Le Chi-town chino version pantalon.

Voici ma deuxième version !

p1040716Ma première version s’est soldée par un échec pour plusieurs raisons :

  1. le choix du tissu : un échec. Il me restait un velours assez fin dans mon stock. Mais dès que j’ai voulu le repasser il a dégagé une odeur comme chez le garagiste… et il s’est rétracté !
  2. La taille : J’ai commencé par une taille 10. Ça allait à peut près mais on pouvait être deux au niveau des hanches ! Beaucoup, beaucoup trop grand !

J’ai donc décidé de renouveler l’expérience avec une taille 8 sous les conseils de Manue. Au niveau de la taille c’était beaucoup mieux, même si j’ai dû réaliser la pince au niveau du dos à cause de ma cambrure.

p1040750Mais cette taille n’est pas non plus une réussite car je me sens serrée au niveau des hanches et des cuisses. Et le pantalon a tendance à descendre dès que je m’assoie. Bref, pas encore une réussite !

J’ai un peu fouillé sur internet et j’ai trouvé deux tutos plutôt bien faits et qui répondent à mes besoins sur le site de Pauline et Alice. J’ai le tissu pour un troisième, en espérant qu’avec mes bidouillages, ce sera le patron parfait !

p1040720Concernant, le modèle, il est joli et avec plusieurs détails qui font son charme. Déjà,on a une version short, jupe, bermuda et pantalon, avec plusieurs poches disponibles.

Pour celui-ci j’ai fait comme dans le modèle et ai opté pour les poches passepoilées… pas facile ! On a tendance à voir les fils du dessous et à plisser légèrement.

p1040725Les poches sur le côté sont jolies je trouve et agréables à faire. Ici elles tiraillent un peu du fait que la taille est un peu juste.

p1040724Autant dire que j’ai très peur qu’il finisse par craquer ! Si je le porte (sa tendance à serrer et descendre quand je m’assoie me fait penser que je ne suis pas sûre de le porter) ce sera uniquement le week end et non pas au travail !

p1040718Enfin, le patron et les explications. Au début, j’ai eu très peur ! Je ne parvenais pas à me repérer dans tous les documents. Une partie des pièces et des explications sont dans le patron de base et les autres dans le pack 2. Il faut jongler un peu. Heureusement que Manue était là pour répondre à mes innombrables questions ! (elle avait fini le sien bien avant moi !)

Ensuite le choix de la taille a été très compliqué à choisir. Déjà parce qu’il fallait faire les conversions inches-cm et tellement peur de me tromper !

Autre difficulté majeure pour moi : le patron est en anglais ! Google traduction a été mon ami durant toute la réalisation de ces pantalons !

Heureusement, il y a un sew-along complet qui m’a tout de même bien aidée. Mais dans les instructions on commence par les poches passepoilées… dans le sew-along, c’est à l’étape 8. Un petit détail comme ça et je perds les pédales et toute confiance en la suite du projet !

Mais après je me suis bien habituée aux explications et au final c’est un pantalon qui se coud plutôt bien. Et le deuxième était encore plus facile… et mieux réalisé (même s’il est loin de répondre à mes exigences niveau finitions).

p1040742Je vais maintenant faire une petite pause pantalon pour faire la tunique Cheyenne… et je ferai mon 3ème et pourquoi pas, après le Jean Ginger.

Pour le 3ème je me pose la question de la taille : 8 et je retouche les hanches et la fourche ou 10 et il faudra retoucher énormément la taille pour qu’il soit moins grand. Pffff pas facile !

Et vous, vous en pensez quoi ? Forme, taille, détails… Je prends tout pour un 3ème parfait !

Et si vous voulez en voir un qui est bien réalisé et parfait niveau taille, filez voir celui de Manue ! Manue, merci à toi pour m’avoir soutenue et répondu à mes nombreux messages !

A bientôt

Edit : pour être sûre qu’il soit porté, je vais le faire essayer à ma maman, plus fine que moi… en espérant qu’il lui ira !

Patron : Pantalon Chi-town Chino d’Alina
Taille : 8 pour 40-42 commerce
Fournitures :
– Sergé bleu foncé – Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– de jolies finitions
– 1 patron, plusieurs options
– une jolie coupe pas moulante
Les – du modèle :
– taille un peu basses
– un repérage dans tous les documents un peu difficile au début
– obligé d’acheter le patron de base puis les extensions
Les modifications:
– Aucune
A refaire ?
– Oui mais quelle taille ?

Enregistrer

Celle qui avait cousu Pavot…

… et failli y laisser sa santé mentale.

p1040687Étant dans une phase de désert en couture, je me suis motivée à faire une grosse pièce (même si Pavot, ce n’est pas un manteau ou un pantalon). Quelque chose d’un peu plus compliqué qu’un simple t-shirt, histoire de m’obliger à passer du temps dessus, être minutieuse, reprendre goût.

p1040669(Une petite intruse a voulu se mettre sur la photo… dommage pour elle, elle est coupée)

La couture de la veste en elle-même s’est très bien déroulée. Assez simple, bien expliquée, rapide tout de même, mais le rendu est top. Par contre, ce modèle n’est pas doublé et je trouve ça très dommage pour une veste. Personnellement, j’aime que les manteaux et vestes soient doublés, je trouve ça plus propre et fini. J’ai donc cousu à l’identique dans un autre tissu pour la doublure.

pavot-2Et une fois que j’ai voulu assembler tout cela, les ennuis ont commencé.

Déjà, je m’étais trompée (entièrement de ma faute, je suis allée trop vite) car j’avais cousu la parementure sur ma veste extérieure. Si j’avais lu plus tôt le tuto des Filles à retordre, j’aurais vu qu’elle était à coudre sur la doublure… 1ère utilisation du découd-vite.

p1040670(non je ne lui dis pas qu’elle est mignonne… ce tigre blanc est en train de me mordre !!)

Pour que tu comprennes bien l’ampleur de mon dimanche catastrophique, il faut savoir que je suis nulle pour me représenter les choses dans l’espace. C’est pourquoi j’ai souvent beaucoup de mal à suivre les tutos photos. Et là, j’ai commencé par me tromper car sur les photos, je ne comprenais pas dans quel sens poser la parementure (quel bord avec quel bord ?). Bien entendu, j’ai fait un mauvais choix ! (pour rappel, il fallait mettre la partie la plus arrondie en contact avec la doublure).

pavot3Ensuite, mes vrais ennuis ont commencé avec le col. Je ne voyais pas du tout comment le coudre (en plus, j’ai vu après qu’il y avait une erreur sur le PDF. A ce stade, j’avais dû découdre ma parementure au moins 3 fois).

Encore maintenant je ne vois pas comment ça peut coller. Sur la parementure, au niveau du col, il y a un petit arrondi (qui va épouser le cou) et un arrondi plus grand qui va couvrir les épaules. Lors de la pose de la parementure sur la doublure, il fallait coudre le grand arrondi… or, vu que ma doublure était l’identique de l’extérieur, ça ne collait pas du tout ! Le col était trop petit !

p1040672Je me suis obstinée, décidée à comprendre, on m’a beaucoup aidée via IG (merci @madlined) mais impossible de comprendre. J’ai fini par couper (grossièrement) ma parementure pour diminuer l’arrondi et que ça coïncide avec le col de la doublure. Autant dire qu’à ce stade, je n’en voulais plus de cette veste et ne souhaitais qu’une chose, en finir.

pavot-1Une fois la parementure retaillée, le reste s’est plutôt bien déroulé. J’ai été très énervée et vexée de perdre autant de temps, de ne rien comprendre. Je me dis que ça ne pouvait pas fonctionner. La prochaine fois, pour la doublure, je ferai le patron extérieur moins les parementures. Ça me semble plus logique en plus.

p1040671Comme je n’en pouvais plus de cette Pavot, je suis allée à la simplicité pour la suite. Déjà, je savais que coudre la doublure au bas de la veste avait un fort risque de « gondolage » (terme hautement technique). J’ai donc pris l’idée d’Anne-Charlotte, c’est à dire, j’ai fait un ourlet à l’extérieur et un autre à la doublure. Les deux tissus ne sont pas cousus ensemble, mais comme je n’ai pas pour habitude d’être la tête en bas, ce n’est pas très gênant.

p1040668(elle se voit un peu en fonction de ma position – mais heureusement, c’est l’ourlet, donc c’est  l’extérieur du tissu qui se voit)

Mais le top de la flemme arrive : cette veste ne ferme pas ! Pour me rassurer, je dis que de toutes façons, elle n’aurait jamais été fermée. Et pour tout dire, je la porte généralement avec mon gilet à capuche (j’aime le mélange chic de la veste au décontracté du gilet.) donc si elle était fermée, ça n’irait pas. Mais si elle n’a même pas les boutons en guise de décoration c’est que j’ai eu bien trop peur de tout rater en faisant les boutonnières. Je stresse toujours beaucoup lors de cette étape, elles ne se font pas bien à chaque fois. J’ai préféré réduire les risques.

p1040664Bon, au final, je l’aime bien ma veste. J’aime beaucoup mon choix de tissu par exemple. Elle a une coupe sympa. Par contre, je n’aime pas du tout les fronces aux épaules. Portée seule elle est un peu grande, mais je voulais pouvoir mettre mon gilet en dessous et dans ce cas, la taille est parfaite.

Maintenant, je suis prête, je vais prendre un risque et tenter le pantalon. En espérant vous le montrer !

Patron : Veste Pavot de Deer and Doe
Taille : 42 pour 40 commerce
Fournitures :
– Lin violet et coton à fleur : Tissus de la Mine (49)
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– La coupe ajustée
– explications claires
Les – du modèle :
– pas de doublure de proposée
– les fronces aux épaules
Les modifications:
– ajout d’une doublure en utilisant ce tuto
– doublure et extérieur non cousus ensemble en bas
A refaire ?
– Je ne sais pas

Celle qui avait un nouveau sac de rentrée

Avec cet article je clos le cycle rentrée 2016. Je m’étais fait un sac de rentrée il y a trois ans. Durant deux ans, je prenais le vélo et le train donc j’avais une sacoche de vélo.

Maintenant que je reprends la voiture, je me suis fait plaisir avec un nouveau sac de rentrée… mais pas que !

P1040641A Porto, cet été, je suis tombée au hasard sur une petite boutique comme je les aime. Toute en couleurs, du tissu, de la laine, tout pour créer.

J’ai donc acheté deux tissus : celui qui m’a servi pour mon petit sac et celui-ci qui a été mon coup de cœur, que j’ai pris en plus grande quantité. Je souhaitais l’utiliser pour mon sac de travail.

P1040657J’ai mis du temps à me décider sur le modèle que j’allais choisir. Au final, j’en avais deux en tête : celui que j’ai testé durant un an et un autre issu d’un livre sur les sacs.

J’aime beaucoup le sac de La Barakossa, il est très logeable. L’ennui c’est que les affaires avaient tendance à être en vrac car pas de fond « dur ». Au final, c’était assez souvent le bazar !

Je me suis donc décidée sur ce sac cabas, assez facile et rapide à réaliser et qui remplit tout à fait ses fonctions !

P1040646Grâce à ses coins, le sac tient à peu près debout quand il est posé, ce qui permet aux affaires qui sont à l’intérieur de tenir. J’ai donc réglé le problème des affaires dans tous les sens !

P1040644Pour la réalisation, plutôt simple, j’ai fait une petite modification. Enfin deux. J’ai choisi d’utiliser du simili cuir pour que le sac se tienne davantage et soit plus solide.

Ensuite, normalement, la partie basse du sac devait être cousue au reste du sac. En fait, il y a le premier rectangle, le plus grand, qui fait tout le sac, en tissu à motifs. Et on rajoute, au centre, un autre rectangle, le simili. Je trouvais dommage de cacher mon beau tissu par le simili.

J’ai donc réalisé des poches. Le simili n’est donc pas cousu à mon tissu, mais est pris uniquement sur les côtés. J’ai fait une couture en dessous pour que ce que je mettrai dans les poches ne glisse pas en dessous.

P1040645N’ayant pas trouvé d’anses qui me plaisaient, j’ai utilisé mon simili pour les faire. Au début je les ai cousues endroit contre endroit dans l’objectif de les retourner… mais impossible ! Au final, j’ai coupé un rectangle, plié en deux avec un point droit assez près du bord.

P1040662Je ne l’ai pas encore beaucoup utilisé ce sac, mais il me plaît déjà beaucoup. Pas trop grand, mais il me permet de mettre toutes mes affaires quand même (hé oui, quand on n’a pas de manuels et de copies à trimballer, on allège le sac !)

P1040656Avoir un beau sac c’est chouette mais avoir un agenda avec une couverture moche, c’est dommage !

J’ai donc cousu un protège-agenda avec le reste de mon tissu.

P1040654Comme ça, on se dit que ça ne doit pas être bien compliqué… mais vous savez bien qu’avec moi, ce qui est simple me prend beaucoup de temps ! La preuve, j’ai mis plus de temps à coudre ce protège que le sac !

P1040647Au début, j’ai suivi un tuto trouvé sur internet… échec ! Dès que j’ouvrai mon agenda, il sortait du protège ! Les rabats étaient trop petits et les marges de couture trop importantes.

J’ai tout décousu et refait à ma manière… et là, encore un problème : il me manquait 3mm pour pouvoir faire une couture en haut et en bas afin de fixer les rabats !

P1040649J’ai dégainé un reste de laine et une aiguille… des petits points que j’ai voulu discrets pour fermer le protège.

P1040648Me voilà donc avec un ensemble qui me donne la pêche au travail !

Patron : Cabas bicolore
Provenance : Mes sacs en tissu – Dominique Manière
Fournitures :
– tissu à motifs : coton, Riera Alta, Porto
– Simili cuir : Tissus de la mine, 49
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– Le fond qui permet au sac d’avoir de la tenue
– bonne taille, ni trop grand ni trop petit
Les – du modèle :
– Je n’ai pas compris l’intérêt de cacher une bonne partie du tissu par le tissu du fond
Les modifications:
– Le tissu du fond n’est pas cousu au sac, ajout de 3 coutures pour faire des poches
A refaire ?
– Oui, sans problème

 

A bientôt !

Celle qui était Happy avec son Bag

P1040636Je reprends mon habitude de coudre pour la rentrée. Et cette année, elle sera sous le signe des accessoires.

P1040615Pour aller au travail, je ne prends que le strict minimum, les papiers de voiture et les clés de maison. Je voulais donc un sac pas trop grand pour pouvoir y loger mes petites affaires.

Le modèle gratuit Happy Bag de Sophie m’avait tapé dans l’œil à sa sortie mais je n’avais pas pris le temps à l’époque de le coudre. Je trouvais qu’il était le modèle parfait pour ce que je voulais.

P1040635Au final il est plus grand que ce que je pensais, mais il remplit parfaitement sa fonction !

C’est un modèle très simple à réaliser, avec des explications limpides et surtout, il est top ce sac !

P1040623Pour le réaliser, j’ai utilisé en majorité ce que j’avais en stock. L’extérieur est en simili cuir comme indiqué dans le modèle.

Pour l’intérieur, j’ai utilisé un tissu rapporté de Porto. J’ai très vite su que ce petit coupon allait servir à la doublure de ce sac.

P1040626Par contre, comme c’est un petit coupon, je n’en avais pas assez. J’ai donc coupé la doublure en 4 morceaux. Le bas est dans un coton uni violet, qui rappelle la touche de cette même couleur dans le tissu bleu.

P1040625On remarquera qu’il y a une multitude de bleus dans ce sac. Entre le tissu, la fermeture éclair et la lanière, rien n’est pareil… c’est ça quand on essaie de ne rien acheter.

P1040624Comme je le disais, au niveau de sa réalisation, rien à signaler. Ce sont deux grands rectangles qui s’assemblent. Avec deux accroches plus basses ce qui permet de « plier » le haut du sac. Pour cela j’ai utilisé des petites accroches que j’avais à la maison.

P1040622Par contre, je ne suis encore une fois pas satisfaite de la finition de ma fermeture éclair.

P1040633Je ne parviens pas à supprimer ces petits renflements qui sont moches. J’ai essayé la technique avec un bout de tissu de chaque côté mais pareil. En fait, ce qui pose problème c’est de retourner là où ça a été cousu.

P1040631Ça ne m’empêchera pas d’utiliser tous les jours cet Happy Bag… avec nom pareil, aller au travail devrait être heureux !

A bientôt et belle rentrée !

Patron : Happy Bag
Créatrice : Sophie Bouger – La Barakossa
Fournitures :
– Simili cuir gris : Tissus de la Mine (49)
– Coton Cerfs « Riera Alta », Porto
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– simplicité du modèle, autant dans le résultat que dans sa confection
– le retour du haut du sac sur l’avant
Les – du modèle :
– 0
Les modifications:
– 0
A refaire ?
– Oui mais en réduisant la largeur

Celle qui rattrapait le retard

P1040610Oui oui, je me souviens bien que j’ai un blog. Mais peu d’envie, pas trop de réussite en couture, les vacances… tout cela a eu raison de moi ! Mais je compte bien ré-alimenter cet espace qui me tient à coeur.

Je reviens donc avec un Top que je qualifie de demi-échec avec des photos très moches (pas de lumières ce n’est pas aidant pour les photos, mais trop, n’est pas mieux !)

J’ai moi aussi succombé au nouveau livre de Marie Poisson, entièrement dédié à la couture du Stretch. Beaucoup de modèles m’ont plu, mais pour éviter trop de déconvenues, j’ai choisi de partir sur le Top Erell qui semblait simple et sans trop de coutures… oui mais voilà, à chaque fois que quelque chose est simple, ça finit toujours en quelque chose de compliqué dans mon atelier.

P1040598Tous les modèles offrent plusieurs variantes. Ainsi, on peut jouer sur les encolures, les manches ou encore la taille du vêtement. Pour ce top, j’avais choisi la version allongée avec une encolure ronde et dégagée… hum, on est d’accord, les critères ne sont pas remplis du tout !

Très vite, ça a été la catastrophe ce haut. Lorsque j’ai décalqué, impossible de comprendre cette satanée modification pour l’encolure. Je ne comprenais rien, les explications du livre ne m’aidaient pas là où je bloquais. C’est grâce à plusieurs photos et à La couture rose que j’ai pu avancer.

Pour la longueur, j’ai pourtant bien tracé le long de « version longue » mais je le trouve trop court par rapport à ce que je voulais. Donc, sauf si les modèles sont conçus pour une stature de 1m50, j’ai dû me tromper quelque part.

P1040601Et une fois le 1er essayage, j’ai bien cru ne pas le finir. En plus de ne pas remplir mes critères de départ, je le trouvais très moulant, du genre à ne pas pardonner des hanches et du ventre ! Je crois qu’à force de porter des Plantains, on perd l’habitude du moulant !

P1040599Finalement, il est parti en vacances et fait l’affaire. Il est malgré tout très agréable à porter au quotidien, mais ça n’est pas une pièce phare de ma garde-robe !

Il faudra que je tente un autre modèle, en faisant très attention cette fois…

A bientôt !

Patron : Top Erell
Provenance : Coudre le Stretch de Marie Poisson
Taille : 40 pour un 40 commerce
Fournitures :
– tissu : jersey coton de mon stock
Difficulté
Temps
Patron
Les + du modèle :
– simplicité du modèle
– les variantes possibles
Les – du modèle :
– moulant
– variantes ratées
Les modifications:
– encolure ronde dégagée
– version longue
A refaire ?
– Avec un tissu qui me plaît davantage, pourquoi pas

Celle qui voulait se démaquiller flashy

P1040121Ca fait très longtemps que je n’utilise plus de coton pour me démaquiller. En plus, dans ma routine soin du visage, aucun n’était utile. Mais depuis quelque temps, ma peau ne fait plus des siennes et ne veut que du doux et du léger donc du lait. J’ai longtemps utilisé un gant de toilette, qui, avouons-le, faisait très bien l’affaire.

P1040117Mais voilà, faire de la couture crée des envies ! Et à force de voir fleurir un peu partout ces petits rectangles j’ai eu moi aussi envie d’avoir les miennes.

Je me suis dis que, quitte à coudre des lingettes, autant y aller à fond et faire en sorte qu’elles ne servent qu’une fois avant de finir à la machine à laver, histoire qu’elles soient bien hygiéniques à chaque fois (bon, c’est une belle excuse… je veux juste changer et voir l’alternance de mes tissus !)

P104011625cm d’éponge (minimum de coupe oblige) sur 150cm et me voilà en train de couper des lingettes dans tous les sens. J’ai suivi ce tuto avec les mêmes dimensions. Ca me convient très bien, mais ça peut être totalement modifié.

J’ai compté 2 lingettes par jour pour une semaine. Dans la salle de bain j’ai à porté de mains mon petit filet de lavage où je les stocke en attendant la prochaine machine à laver.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, elles ont déjà été lavées… sont pas très bien repassées ! (je ne repasse déjà pas mes vêtements, ce n’est pas pour les repasser elles !)

Oui mais voilà, je suis bien avec mon stock de lingettes mais il fallait un système de rangement !

P1040128Une petite corbeille fabriquée aux dimensions de mes lingettes et en toile enduite pour bien aller dans la SDB (sauf pour l’intérieur)

P1040123Ces petites coutures m’ont permise d’utiliser mon stock de chutes et de ressortir de beaux tissus pour lesquels je n’avais plus assez pour faire quelque chose. Comme quoi, tout garder a du bon.

P1040127La toile enduite ne voulait pas trop se laisser coudre donc mon point est un peu irrégulier.

P1040130Et tout passe parfaitement. Je suis très satisfaite de ces lingettes. Elles sont douces pour la peau, font du bien au yeux et avoir de la couleur à 5h du matin, c’est bon pour le moral !

Tout l’ensemble a été cousu en une demie journée donc en plus de me permettre d’utiliser mon stock de tissus, ce ne fut pas chronophage en temps. Tout est bon.

A bientôt !

Bilan lecture Février – Mars – Avril 2016

Il y a sacrément du laisser aller par ici…

Je vais commencer par rattraper mon retard dans mes bilans lecture.

Pour ne pas vous ennuyer je vais juste présenter mes préférés et passer rapidement sur les autres.

Marie Chartres a été une sacrée révélation pour moi. On suit deux jeunes garçons cassés par la vie. Tout en drôlerie et en sensibilité. J’ai vraiment beaucoup aimé !

Au début, il faut s’accrocher un peu, mais Marc Lévy est revenu à ses premières amours, pas son meilleur mais agréable et émouvant. Je le conseille pour les inconditionnelles du genre.

Une BD à lire ! Une petite fille née avec une forte pilosité. Elle a été élevée avec la routine de devoir se raser plusieurs fois par jours afin de s’intégrer à notre société où les filles ne doivent pas avoir un seul poil.

Basée sur une histoire vraie au moment de la colonisation et où l’île de la Réunion était encore l’île Bourbon. Une histoire d’esclavage, de découverte scientifique et le fait que l’homme blanc finit toujours par prendre le pouvoir et pas de façon glorieuse.

Ce livre est tout le temps sorti par les élèves, le deuxième tome a même été subtilisé… la curiosité m’a eue et j’ai tenté… comme eux j’ai été happée par cette histoire d’adolescent-e-s dont on efface la mémoire car ils-elles ont été arrêté-es pour actions criminelles. Seulement, peut-être que ce programme n’efface pas que les criminel-les…

J’avais beaucoup aimé Rouge Tagada, celui-ci est la suite. Ici on parle de harcèlement. Quand le quotidien d’une adolescente change d’un coup suite à la divulgation d’une photo d’elle les seins nus. A lire !

On est en immersion dans les vestiaires des garçons : moqueries, histoires de filles, pudeur et maltraitance… poignant, gênant, une BD à lire également.

Voilà pour les livres qui m’ont accrochés. Je n’ai pas forcément le temps de tous les lire car sinon je n’avance pas dans le travail donc ceux qui ne me tiennent pas en haleine de suite sont lus en diagonale ou carrément abandonnés (une fois que j’ai pu bien comprendre l’histoire, le style et l’âge des destinataires). Voici les autres :

Girl online de Zoé Sugg (bof bof bof), American dreaming’ de Pénélope Bagieu (je m’attendais à mieux), Roi de pique de Kat Spears (abandonné), Mon coeur battant de Laura Summers (mièvrerie !), Promise de Katy Condie (ça marche vraiment bien, mais je n’ai pas accroché), Et je danse aussi d’Anne-LAure Bondoux et Jean-Pierre Mourlevat (déception !), Ms Marvel de G. Willow Wilson(décidément, les comics ne sont pas mon trucs).

Mai est un excellent mois, il faudra que je vous raconte tout !

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?